"En réanimation, on a atteint notre capacité maximale", Cyril Chabartier, chef du service réanimation CHUM

Par 12/01/2022 - 07:41 • Mis à jour le 12/01/2022 - 07:39

Avec 35 patients hospitalisés en réanimation, ce service primordial du CHU de la Martinique est au maximum de ses capacités d'accueil. Une mauvaise nouvelle alors qu'une vague de covid sans précédent frappe l'île.

    "En réanimation, on a atteint notre capacité maximale", Cyril Chabartier, chef du service réanimation CHUM

"On est très inquiet parce qu'on n'a pas les moyens de faire plus que ce qu'on fait actuellement", confie Cyril Chabartier, le chef du service réanimation du CHU de la Martinique.

Au regard de l'ampleur de cette cinquième vague qui débute à peine - 7395 en une semaine - les services hospitaliers craignent de voir déferler des patients.

"Tout afflux massif de patient risque d'avoir des conséquences dramatiques", reconnaît le praticien. "Le variant Omicron est extrêmement contagieux, même si il provoque un peu moins d'hospitalisation, mathématiquement, il risque d'y avoir un grand nombre de patients qui risquent d'avoir besoin de l'hôpital", alerte Cyril Chabartier.

Certes la vaccination a progressé en Martinique ces derniers mois mais seulement 43,1% de la population éligible (+ de 12 ans) dispose d'un schéma vaccinal complet à ce jour.

Au sein du service réanimation où sont acheminés les cas les plus graves provoqués par le covid-19, le nombre de patients n'est jamais descendu en dessous de 25 au cours des 6 derniers mois.

Aujourd'hui, selon l'ARS, 35 patients atteints d'une forme grave du covid y sont hospitalisés. "On est dans une situation de débordement. On a atteint notre capacité maximale. On n'est pas en mesure de prendre tous les patients qui nécessiterait des soins de réanimation", déplore Cyril Chabartier.

Le niveau d'aide en provenance du national a fortement diminué en raison de la tension hospitalière dans l'Hexagone. "Entre juillet et septembre, on a eu près de 2500 personnes qui sont venus nous aider. Là on a une quinzaine d'infirmières qui vient nous aider. C'est important mais ça ne suffit pas", constate le praticien hospitalier.

En Martinique, 697 personnes ont perdu la vie des suites du covid-19 en milieu hospitalier depuis le 13 juillet dernier.

Tags