Des manifestants rassemblés devant la CTM pour dire leur opposition à l'obligation vaccinale

Par 15/09/2021 - 12:49 • Mis à jour le 15/09/2021 - 12:44

Alors que l'obligation vaccinale entre en vigueur ce mercredi au niveau national, en Martinique, plusieurs syndicats de soignants et de pompiers se sont mobilisés pour dire leur opposition à une mesure qui ne s'appliquera pas immédiatement ici.

    Des manifestants rassemblés devant la CTM pour dire leur opposition à l'obligation vaccinale

Une délégation d’une dizaine de représentants de la section Force Ouvrière des pompiers a été reçue en fin de matinée par Audrey Thaly Bardol, conseillère exécutive en charge de la santé et des solidarités à la CTM.

Ces pompiers souhaitent une écoute attentive de la collectivité sur la question de l’obligation vaccinale. Ce matin, les membres du syndicat ont symboliquement déposé leurs polos à l'entrée de la CTM. Ils s'opposent toujours à l'obligation vaccinale contre le covid-19. Selon eux, le vaccin n'empêchant que partiellement les transmissions du coronavirus, l'obligation vaccinale ne serait plus utile.

dépot de polo CTM

En attendant des directives claires et précises des instances gouvernementales, ils veulent également rencontrer Bruno Nestor Azérot, le président STIS, au plus vite.

Outre les pompiers, une centaine de manifestants étaient réunis devant à l’extérieur de l'hôtel de Plateau Roy à la mi-journée ce mercredi.

L’intersyndicale CGTM-SANTE, UGTM Santé, USAM, CDMT et Convergences infirmières a participé à ce mouvement.

Plus tôt dans la matinée, le groupe de manifestant s'était rendu à la clinique Saint-Paul où la direction est accusée, à tort, d'avoir mis en place l'obligation vaccinale. À noter qu'un journaliste de Martinique la 1ère a été agressé en marge de cette manifestation.

À noter qu'Olivier Véran a annoncé le report sine die de l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale aux Antilles en raison de la saturation des hôpitaux.

Tags