Une adjointe au maire s'est vue retirer sa délégation à Saint-Pierre

Par 11/08/2022 - 10:56 • Mis à jour le 11/08/2022 - 10:17

Mardi dernier, Karine Alexandre Sabin, adjointe au maire, s’est vue retirer sa délégation au terme de la réunion de tous les élus convoqués en conseil municipal.

    Une adjointe au maire s'est vue retirer sa délégation à Saint-Pierre
Photo d'illustration

La semaine dernière, Karine Alexandre Sabin est redevenue conseillère municipale alors qu’elle était la cinquième adjointe de Christian Rapha, élu en charge des affaires sociales depuis les dernières municipales. Ce n'est pas la première fois qu'elle est confrontée à une décision aussi soudaine. En effet, plusieurs mois auparavant, elle avait déjà été enlevée de la délégation petite enfance. 

Karine Alexandre Sabin exprime sa grande surprise après cette décision : 

Depuis 2015, je suis avec Christian Rapha et il n'a rien à me reprocher. J'ai un excellent bilan dans le social. La population le reconnaît jusqu'à maintenant. Il a attribué à tout le monde leurs promotions respectives à la deuxième mandature et, à ma grande surprise, il m'a trahi en m'enlevant le social. Les gens m'attendaient sur cette commission-là et depuis ça ne va pas. Pendant un an, il ne m'a jamais parlé de cet épisode. C'est un maire qui travaille seul. Il traite ses sujets tout seul et le mardi, il nous les présente soi-disant en préparation de conseil municipal et il faut voter le jeudi, ce qui n'est pas réglementaire. 

De profondes divergences de points de vue sont apparues entre le maire et certains de ces adjoints ces derniers mois, sans compter le manque de transparence ou de démocratie. C’est le sentiment de Karine Alexandre Sabin : 

On ne peut pas continuer dans une situation conflictuelle. Je ne suis pas un cas isolé, plein de collègues ont le même souci avec lui. Il y a un collègue adjoint qui est parti de 2018 à 2020 sans démissionner pour ne pas faire trop de bruit. Tout est caché dans cette mairie, rien n'est transparent. Je ne vais pas m'associer à l'opposition. Je reste seule conseillère municipale jusqu'en mars 2026. Le conseil municipal, depuis 2015, est muselé. On n'a pas notre mot à dire. Le maire de Saint Pierre, Christian Rapha, déteste les débats contradictoires. Si on le contredit, il nous menace toujours de nous enlever nos délégations et il nous menace de sanctions. Depuis 2020, je subis du harcèlement moral et je ne ferai appel à aucun avocat parce que la population sait déjà.

Tags