Quelle alliance autour de Serge Letchimy ?

Par Jean-Marc Pulvar (édition : Karl Lorand) 04/05/2021 - 11:52
01/01/2020 - 00:00
Martinique

Vaincu en 2015, Serge Letchimy est à nouveau candidat aux élections territoriales. Revendiquant son appartenance au PPM, le député de Fort-de-France travaille à la création d'une alliance d'envergure.

    Quelle alliance autour de Serge Letchimy ?

Les stratégies se finalisent à une semaine de l’ouverture du dépôt des listes pour les élections territoriales des 20 et 27 juin prochain. Les paris sont ouverts. D’abord sur le nombre de liste que le bureau des élections de la préfecture pourrait enregistrer : 10, 12, 15 ? On connaîtra la réponse le 17 mai 2021.   

Serge Letchimy prépare sa liste en s'appuyant sur une large alliance. Quand les partisans de cette Alliance en parlent, ils disent qu’elle a été renforcée avec l’arrivée de Lucien Salibert, le maire du Morne-Vert et de Jean-Louis Marie-Louise, maire de Grand Rivière.

Une alliance qui se serait aussi élargie avec la probable arrivée du MIP, le Mouvement Initiative Populaire de Sainte Marie. En tout cas, Bruno Nestor Azérot, son leader et Président de Cap Nord, manifeste de plus en plus des intentions de s’impliquer pleinement dans cette bataille de la CTM

A quel niveau ? C’est peut être ce message que le maire de Sainte-Marie va faire passer dimanche à la Maison du Bèlè. Quand on creuse (davantage), on se demande si Bruno Nestor Azérot ne pourrait pas également se positionner dans le grand nord comme chef de section sur la liste de Serge Letchimy.

Il pourrait être opposé à Justin Pamphile, le maire du Lorrrain qui devrait piloter la section nord pour Alfred Marie-Jeanne. Un remake des législatives de 2017 où Bruno Nestor Azérot l'avait emporté. Et dans un scrutin aussi incertain comme celui-ci, chaque voix compte. 

A Fort-de-France, Serge Letchimy devrait défendre les couleurs de l’alliance face à Francis Carole, l’un des fidèles d’Alfred Marie Jeanne. On devrait retrouver pour Ansan Pou Péyi nou de Jean Philippe Nilor, Nathalie Jos ou Pascale Mouriesse.  

Des poids lourds au centre et au sud

Au centre, c'est une personnalité d'envergure qui devrait être de section. Josette Manin pourrait accepter de relever le défi au sein de l'alliance de faire face à Philippe Edmond Mariette qui portera lui les couleurs d'Alfred Marie-Jeanne. Là encore, un duel qui rappellera les législatives de 2017. Le scrutin avait tourné à l’avantage de Josette Manin.

La députée de la circonscription  pourrait bénéficier du soutien de deux figures du monde la yole : Félix Mérine et Georges Henri-Lagier. Sur cette même section, c’est  le nouveau maire du François, Samuel Tavernier qui pourrait défendre les couleurs de l’équipe Nilor.   

Dans le sud, Nicaise Monrose, le maire de Sainte-Luce, pourrait rejoindre l’alliance de Serge Letchimy face à Jean Philippe Nilor. La bataille promet d'être animé dans cette section dans le sud si la candidature d’Alfred Marie-Jeanne ou celle de  Sylvia Saitsouthane, pour le camp de Yan Monplaisir, se confirment.

À noter que l'alliance de Serge Letchimy pourrait bénéficier du soutien d’André Lesueur, le maire de Rivière-Salée et président de l'Espace Sud. 

Manque pour l’instant à l’appel dans le sud, le positionnement clair et définitif des Républicains. Ils avaient un temps exclu toute participation à ce scrutin avec des candidats autonomistes ou indépendantistes. Fred Michel Thiraut, le patron des LR, aurait depuis revu sa stratégie. Il a récemment reçu Catherine Conconne dans une réunion politique. Dans les rangs des militants, on aimerait voir la stratégie des Républicains se préciser pour ne pas arriver en retard aux élections.

Tags