Présidentielles 2017 : Rama Yade à la recherche de parrainages dans les Outre-mer

Par • Mis à jour le 09/11/2016 - 00:42

Candidate indépendante à l'élection présidentielle d'avril-mai 2017, Rama Yade a achevé ce mardi 8 novembre 2016 un séjour de trente-six heures en Martinique. Une visite d'abord destinée aux élus dont elle attendait des parrainages pour sa candidature. Mais aussi à la présentation de son projet "la France qui ose" et de son plan d'action pour l'outre-mer. Elle estime avoir trouvé beaucoup de bienveillance auprès de ses interlocteurs martiniquais bien loin du mépris affiché par la classe politico-médiatique parisienne.

    Présidentielles 2017 : Rama Yade à la recherche de parrainages dans les Outre-mer
Au terme d'un séjour de moins de 48 heures en Martinique, Rama Yade, ancienne secrétaire d'Etat aux affaires étrangères du gouvernement Fillon a quitté l'île, ce mardi 8 novembre 2016, avec le sentiment d'une grande bienveillance à l'égard de son projet "la France qui ose".

Lors d'une conférence de presse au Simon Hôtel à Fort-de-France, juste avant son départ pour la Guadeloupe, elle a tiré devant la presse un bilan de ses échanges avec les élus et la société civile.

Rama Yade a d'abord rappelé qu'elle était candidate indépendante à l'élection présidentielle de 2017 au nom d'un mouvement intitulé "la France qui ose".
Selon elle, il "réunit des formations politiques et citoyennes de droite, de gauche, et c'est la deuxième originalité de ma candidature au delà de l'indépendance, c'est en effet son caractère trans-partisan. (...) Nous ne nous embarrassons pas des étiquettes qui conduisent immanquablement à une forme de sectarisme. Ce que nous privilégions, ce sont les bonnes idées pour le pays, peu importe l'étiquette gauche ou droite".

Elle s'est dite porteuse d'un "projet de réconciliation nationale dans un contexte où la pression des attentats, la crise économique lancinante ont conduit à des préoccupations identitaires (...) alors que la solution, à ses yeux, est dans un projet collectif puissant".

Si son projet repose sur trois priorités, douze ambitions et 250 propositions, Rama Yade a présenté à ses interlocuteurs son "plan de 20 mesures pour les Outre-mer qui repose sur trois objectifs majeurs à savoir :

- le développement économique durable, solidaire et responsable pour sortir d'une économie de rentes et de monopoles à l'origine de la cherté de la vie ;

- l'égalité sociale au sein de la République, avec une priorité accordée à la femme et à la jeunesse, dans un contexte où les inégalités ultramarines sont particulièrement révoltantes ;

- une ouverture stratégique sur le monde par l'innovation écologique dans cette France qui abrite 80% de la biodiversité française.

Au terme de son séjour martiniquais, Rama Yade a indiqué qu'elle allait aussi intégrer à son programme les demandes et considérations formulées par ses interlocuteurs au cours de leurs échanges et revenir, une fois le nombre de parrainages atteint.

Alors question : repart-elle de la Martinique avec une bonne moisson de parrainages pour sa candidature ? Sa réponse dans la vidéo qui suit.



Mais il nous faut insister pour en savoir plus sur ce qu'elle a réellement obtenu comme signatures


Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci.