Plénière de la CTM : adoption du compte administratif de l'exercice 2020

Par 27/07/2021 - 16:21 • Mis à jour le 27/07/2021 - 15:43

Le compte administratif de l'exercice 2020 a été voté en ce deuxième jour de plénière de la CTM. Seuls les élus de l'opposition représentant le Gran Sanblé ont voté pour. Les autres élus se sont abstenus.

    Plénière de la CTM : adoption du compte administratif de l'exercice 2020

Au second jour de la réunion des élus de l'Assemblée de Martinique, la question des comptes de la CTM a été abordée depuis le milieu de la matinée.

Le compte administratif de l'exercice 2020 affiche en effet un excédent de 106 millions 500 milles euros. Son adoption a été actée par 14 voix, toutes celles du Gran Sanblé Pou Matinik de l'opposition, défendant le bilan de sa mandature passée. Les 37 élus restant de l'Assemblée se sont toutefois abstenus.

Le chiffre de ce compte administratif devra être confirmé à travers un audit qui sera diligenté par la nouvelle majorité. L'objectif est de faire la lumière sur la destination des fonds et des engagements pris par la collectivité lors de la précédente mandature. C'est ce qu'indique Arnaud René-Corail, conseiller exécutif en charge des affaires, des finances et du budget :

La loi nous oblige à aller voter en septembre le budget supplémentaire pour intégrer les résultats de 2020. Nous le ferons, et ensuite cet audit pourra démarrer. Avec nos ambitions de développement et d'aménagement du territoire de la Martinique, quels seront nos moyens futurs ? Car nous avons un endettement en matière d'emprunt de plus de 700 millions d'euros engagés pendant les deux dernières années

Hier, les élus ont voté à la majorité une mesure pour stimuler l'embauche des contrats aidés. Plus de 2000 emplois étant vacants, la CTM a débloqué une enveloppe de 6 millions d'euros pour inciter les entreprises et les associations à engager des jeunes en recherche d'emplois. Une nécessité, selon Audrey Thaly, conseillère exécutive en charge de la jeunesse et de la démographie :

Il était important, avec un taux de chômage qui atteint les 29%, d'accompagner tout le secteur économique, mais pas uniquement, puisque ces dispositifs sont aussi à destination des secteurs non marchands, comme les associations par exemple

Tags