Kolèktif matinik kont Marine le Pen

Par • Mis à jour le 19/03/2017 - 16:01

Le kolèktif matinik kont Marine le Pen est né samedi 18 mars. Ses adhérents militent contre la candidate à l’élection présidentielle (22 avril – 6 mai en Martinique). Ils ne souhaitent pas non plus que la présidente du Front National (FN) vienne aux Antilles.

    Kolèktif matinik kont Marine le Pen
Apres deux ans d’échanges et de travail, des membres de seize structures telles que « Marine Déwo », des écologistes, des féministes, des intellectuels, des partis et des syndicats fusionnent pour créer le kolèktif matinik kont Marine le Pen.

Samedi 18 mars, ses adhérents ont organisé un regroupement à la maison des Syndicats à Fort-de-France pour se faire connaitre et promouvoir leurs idées. Ils ne souhaitent pas que la candidate d’extrême droite vienne en Martinique.

Ils l’accusent de racisme, de xénophobie et estiment que son programme est inadapté.

Karine Varasse est devenue aujourd'hui membre du collectif.



Selon Johanne Juston également membre la candidate FN est un danger pour les jeunes martiniquais. Elle juge aussi que le programme Marine le Pen est un danger pour les outres-mers et la Martinique.



Image retirée.
© Peggy Saint-Ville
Image retirée. © Peggy Saint-Ville
Xavier Chevalier et Peggy Saint-Ville