Gran Sanblé pou ba péyi-a an chans : Les contours de la fusion

Par 09/12/2015 - 12:43 • Mis à jour le 09/12/2015 - 12:43

La liste "Gran sanblé pou ba péyi-a an chans" a été déposée hier mardi en préfecture. Une alliance qui fait couler beaucoup d'encre depuis deux jours.

    Gran Sanblé pou ba péyi-a an chans : Les contours de la fusion
C'est officiel depuis hier, mardi : la liste Gran Sanblé pou ba péyi a an chans est dans la course pour le 2nd tour de l'élection des conseillers à la Collectivité Territoriale de Martinique. Pour rappel, 10 personnes de la liste menée au départ par Yan Monplaisir ont basculé sur la liste du Gran Sanblé, donnant ainsi naissance au Gran Sanblé pou ba péyi-a an chans. Claude Lise délaisse la tête de section du Nord au profit de Yan Monplaisir et se retrouve ainsi à la 3ème place.

Cette annonce alimente les conversations depuis deux jours avec toujours cette même question : comment le MIM et la droite ont pu se rapprocher ainsi ?

"On savait au départ qu'il y aurait des insatisfactions... mais c'est normal ! Nous avons laissé sur le bord de la route des militants - de valeur - on le regrette...Il y a quand même des militants qui ont accepté sans broncher cette union", a indiqué Alfred Marie-Jeanne.

Yan Monplaisir le leader de Ba péyi-a an chans de son côté a conscience de la surprise que cette annonce a pu provoquer "je sais que nous allons devoir expliquer un certain nombre de choses à nos compatriotes", a t-il indiqué avant de rappeler qu'il était surtout là pour le bien de son pays qu'il aime tant.

Des électeurs médusés, d'autres ravis

Du côté des électeurs, l'annonce de cette fusion en a surpris certains, galvanisé d'autres et dans les rues les avis sont partagés. D’abord à Rivière-Salée. Si dans un premier temps l’annonce de la fusion a surpris, finalement la nouvelle passe plutôt bien auprès de la population saléenne. "Je pense qu'il y a un ras le bol", indique une femme... plus loin un homme salue la décision, "je pense que c'est une bonne chose pour le sud".

A Rivière-Pilote le constat est le même, on voit d’un bon œil cette fusion qui selon la population pourrait permettre à Alfred Marie-Jeanne de remporter le second tour..."Cela ne me choque pas, je pense qu'avec cette aide la on peut gagner" , se réjouit un pilotin.

A Fort-de-France en revanche, sans surprise, les avis sont totalement opposés et on ne comprend pas du tout cette fusion..."Moi je n'arrive pas à comprendre, je pense que cette alliance peut leur porter préjudice", déplore un foyalais.

Quoiqu’il en soit, ce sont les électeurs qui décideront et les résultats de ce deuxième tour seront connus dimanche soir.

Audrey Ollon, Clara Vincent et Cédric Catan