Une famille en colère pointe du doigt le comportement des gendarmes

Par • Mis à jour le 26/04/2016 - 14:19

Une famille à Sainte-Anne dénonce le comportement violent des gendarmes lors d’une intervention à leur domicile. Les forces de l’ordre étaient à la recherche d’un membre de la famille dans le cadre d’une procédure judiciaire.

    Une famille en colère pointe du doigt le comportement des gendarmes
Dans la matinée de ce lundi, 25 avril 2016 les forces de l’ordre sont intervenues au domicile d’une famille à Sainte-Anne. Ils étaient à la recherche d’un individu mis en cause dans l’affaire des coups de feu à Rivière-Pilote en mars 2016.

Le frère d’un suspect a jugé le comportement des gendarmes trop violent.

« Ils ont pointé leur fusil sur la tempe de ma mère, ils l’ont immobilisée. Ils ont immobilisé ma petite sœur, ils m’ont frappé et ils m’ont menotté alors que je sais que nous n’avons rien à voir dans cette histoire. J’ignore pour quelle raison ils sont venus, j’ignore réellement. Ils ont violenté ma petite sœur alors qu’il a fallu finalement juste un coup de fil pour demander à mon frère de se rendre dans la gendarmerie », raconte Jérémy Ferdinand, membre de la famille.

Selon la gendarmerie, les militaires qui sont intervenus ont utilisé les moyens légaux autorisés dans des cas pareils.

Le recherché s’est finalement rendu aux gendarmes. Il a été placé en garde à vue.

Veranika Chyhir et Jean-Marc Pulvar