Non au harcèlement à l'école !

Par • Mis à jour le 06/11/2015 - 13:29

La 1ère journée nationale contre le harcèlement à l'école s'est déroulée hier, jeudi 5 novembre au collège Edmond-Lucien Valard au Saint- Esprit.

    Non au harcèlement à l'école !
Pour cette première journée nationale de lutte contre le harcèlement, Catherine Bertho Lavenir, Rectrice de l’Académie s’est rendue dans le collège où était présenté le projet intitulé "harcèlement". La problématique est prise au sérieux, à cet effet, cette année le thème du harcèlement fait son entrée dans les programmes scolaires, il sera enseigné dès l'école primaire dans le cadre de l’enseignement moral et civique.

Les établissements de Martinique vont participer cette année à la 3ème édition du prix « mobilisons-nous contre le harcèlement »; il s’agit d’une réalisation collective d’une affiche ou vidéo accompagnée d’un plan de prévention.

Pour catherine Bertho Lavenir, parmi les mesures visant à mieux lutter contre le harcèlement à l’école il y a la formation du personnel et l’implication des élèves eux-mêmes (recrutement et formation d’ambassadeurs collégiens et lycéens)."Les adultes ont une formation , savent comment ils peuvent intervenir, il faut également mobiliser les parents pour qu'ils n'aient pas peur d'intervenir et troisièmement la mobilisation des enfants, pour qu'ils ne soient pas non plus ces espèces de spectateurs qui ne savent pas quoi faire", a t-elle indiqué.

Cindy Nardi, est professeur de français au collège du Saint- Esprit et elle rappelle qu'il ne faudrait pas oublier que le harcèlement passe aussi par les réseaux sociaux c’est pourquoi les professeurs doivent être attentifs et alerter sur les dangers de ces outils mais aussi parents qui sont indispensables pour en encadrer l’utilisation. "Il y a des petites disputes en cour de récréation qui continuent via les réseaux sociaux ou l'inverse. L'importance du rôle des parents dans l'utilisation de ces réseaux sociaux et des téléphones portables est cruciale ! Ce n'est qu'un outil, et avec cet outil on peut aussi faire le mal que le bien", a t-elle indiqué.

Au collège du Saint-Esprit, le harcèlement tous les élèves peuvent le définir, savoir comment il se manifeste pourtant peu osent encore dénoncer les harceleurs alors pour les inciter à parler les professeurs mettent en place des exercices interactifs et peu à peu la parole se libère... Ce sera là l'essentiel du travail.

Découvrez le clip de la campagne 2015 du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour agir contre le harcèlement à l’École.

Audrey Ollon et Hanna Roseau