Les enseignants et les gendarmes se rencontrent autour de la sécurisation des établissements scolaires

Par • Mis à jour le 14/12/2016 - 16:09

(AUDIO) - Les chefs d'établissements scolaires et les forces de gendarmerie se sont réunis, mardi après-midi (14 décembre 2016), à la cité scolaire de la Jetée au François. Une rencontre orientée autour de la sécurisation des établissements scolaires. Quatre faits de violence grave dont le suicide d'une adolescente lié au harcèlement scolaire ont été recensés durant ce premier trimestre.

    Les enseignants et les gendarmes se rencontrent autour de la sécurisation des établissements scolaires
A quelques jours des vacances scolaires de fin d'année, c'est l'heure du bilan des actions de sécurisation coordonnées entre la gendarmerie, les chefs d’établissement et le rectorat.

Pendant ce premier trimestre, quatre faits de violences ont marqué les esprits. Trois ce sont produits en lycées et un au CFA avec notamment le suicide d'une adolescente de 15 ans lié à des faits de harcèlement scolaire.

Mardi après-midi, c'est une quarantaine de chefs d'établissement, le rectorat, la préfecture, la gendarmerie et les équipes mobiles de sécurité qui ont fait le point sur les actions menées jusqu'ici en matière de lutte contre la délinquance juvénile.

Un bilan qui s'est fait à la cité scolaire de la Jetée au François avec comme autre objectif de se projeter sur les opérations et le programme à venir. Pour la première fois les chefs d'établissements ont pu partager leur expérience et échanger avec l'ensemble des ressources sur ce dossier. Un tel rassemblement n'avait jamais eu lieu jusqu'ici.

Si la gendarmerie enregistre moins de faits, elle constate qu'ils sont plus graves qu'avant.

Ecoutez le reportage de Peggy Saint-Ville :