Les dépenses de SECU : bonus/malus pour les généralistes ?

Par • Mis à jour le 29/04/2016 - 17:24

La SECU a proposé de primer les médecins à être plus modérés sur les arrêts maladie… Et faire les prélèvements sur les remboursements s’ils ne le sont pas. Reste que les syndicats des médecins n’ont pas beaucoup apprécié cette idée.

    Les dépenses de SECU : bonus/malus pour les généralistes ?
La Sécurité Sociale propose d'inclure de nouveaux critères pour la délivrance des arrêts maladies. Les généralistes sont invités à être plus pertinents. Par exemple, il est proposé de prescrire 3 jours d’arrêt au cas d’angine, 5 jours pour une grippe et 21 jours pour une entorse grave. Les médecins recevront des primes s’ils seront corrects ou des « malus » aux cas de non respect des critères.

L’objectif de cette proposition est d’enrayer la hausse des dépenses de santé. Un autre dérivé supposé est une amélioration des pratiques des médecins.

Les syndicats des médecins semblent peu conquis par cette idée. Jean Mogade, le président du Syndicat des médecins de la Martinique est persuadé que ses collègues n’accepteront pas la proposition.

« On ne peut pas demander aux médecins d’aller dans ce sens. On va bien soigner les gens si on leur donne une prime et on ne va pas bien soigner si on leur donne pas une prime ? Non, les médecins sont là pour bien soigner quoi qu’il advienne. Je pense que ce n’est pas une bonne idée et je pense pas que les confrères qui négocient vont accepter ça ».

Veranika Chyhir et Sandrine Huillet