Francette Pierre-Emile : Un an après ses proches se confient

Par 30/11/2015 - 12:25 • Mis à jour le 30/11/2015 - 12:25

Un an après, l'affaire du meurtre de Francette Pierre-Emile soulève encore beaucoup de questions... De nombreuses zones d'ombres persistent autour de cette affaire qui avait bouleversée la Martinique l'année dernière. Nous avons été à la rencontre des proches de l'enseignante qui - un an après - restent encore très marqués par ce drame.

    Francette Pierre-Emile : Un an après ses proches se confient
Le 2 décembre 2014, Francette Pierre-Emile, 59 ans - enseignante au couvent de Cluny - n'avait pas réintégré sa classe après le déjeuner. Plus de deux semaines plus tard - sur les indications du principal suspect dans cette affaire Philippe Ponsar- le corps de l'enseignante sera découvert au fond d'un ravin. Mis en examen pour meurtre, enlèvement et séquestration, l'homme qui est également un ancien petit ami de l'une des filles de la victime attend pour l'heure son procès en prison.

"ça fait un an, c'est comme si c'était hier"

Un an après cette tragique affaire nous avons rencontré le mari, une fille et le fils de la victime, 3 personnes soudées, encore lourdement marquées par ce drame et qui chaque jour doivent apprendre à vivre sans Francette Pierre - Emile. "On en parle tout le temps... il suffit qu'on regarde une photo ou qu'on repense à un moment... ça fait un an, c'est comme si c'était hier... on a beaucoup de questions qui restent sans réponses", se désole Mélanie.

Une enquête complexe

L'enquête suit son cours, il y a eu des auditions, des reconstitutions... mais les enquêteurs doivent faire face au mutisme du suspect. "Nous n'avons pas d'informations précises... nous sommes en contact avec notre avocate qui nous tient au courant des grandes lignes.
On sent qu'il y a beaucoup de mensonges, la vérité n'est pas dite", déplore Gérard Pierre-Emile, le mari de la victime.

Rumeurs et autres

Peu de temps après le début de cette affaire, de nombreuses rumeurs ont circulé, notamment sur une éventuelle relation intime qui existait entre le suspect et Francette.... "Inimaginable", martèle le mari qui rappelle que son épouse n'appréciait pas spécialement Philippe Ponsar.
Une autre rumeur faisait état d'une éventuelle complicité entre l'époux et le suspect... "J'ai été interrogé par la police,manifestement la police ne m'a pas retenu comme éventuel coupable ou comme éventuel complice", a indiqué Gérard Pierre-Emile qui tient à ce que les choses soient claires à ce sujet.

Ce mercredi, les proches de Francette Pierre-Emile marqueront ce triste anniversaire, deux messes seront célébrées la première en l'église de Balata et la seconde, à la chapelle du couvent de Cluny, établissement dans lequel enseignait la victime. Pour rappel l'ensemble de la cité scolaire avait été secouée par cette affaire.

L'intégral de cet entretien est maintenant disponible en podcast.

Audrey Ollon et Pascale Lavenaire