Contrôle dissimulé pour 15% des usagers de la route

Par • Mis à jour le 29/04/2016 - 20:41

Les gendarmes ont le droit de se dissimuler pour effectuer le contrôle sur les routes. Ils ont autorisés d’utiliser les radars cachés, les voitures ou les motos banalisés dans le cadre opérationnel de sécurité routière.

    Contrôle dissimulé pour 15% des usagers de la route
De nombreux automobilistes ont été pris pour excès de vitesse ce mercredi 29 avril 2016, sur une portion de la route RN5, entre le rond point de Petit-Bourg et celui de Rivière-Salée, où les gendarmes avaient installé leur radar mobile.

Certains automobilistes mettaient en cause le fait que l’appareil et la voiture des gendarmes ont été parfaitement cachés par la végétation. La police routière a le droit d’être caché lors du contrôle routier.

Les gendarmes peuvent se dissimuler et utiliser les véhicules civils. Selon Serge Toire, le commandant de l’escadron départemental de sécurité routière, parfois cette façon d’agir est indispensable.

« L’essentiel de notre action repose sur la visibilité que se soit le contrôle vitesse ou le contrôle d’alcoolémie. 85% des usagers respectent le Code de la Route. Pour éviter le relâchement de comportement, il faut que les gens voient les gendarmes aux bords des routes. Mais, il y a 15% des usagers que nous appelons « les usagers transgressifs » qui ne respectent pas les règles routières. Et c’est dans ce cadre-là que nous sommes emmenés à utiliser d’autres modes opératoires ».

Selon les données de l’association « Prévention routière », 28% des accidents mortels sur la route sont dûs à l’alcoolémie et 26% au dépassement de la vitesse.

Veranika Chyhir et Clara Vincent