Comment les Martiniquais consomment-ils l'électricité ?

Par • Mis à jour le 09/11/2016 - 18:36

L’Agence de Maîtrise de l’Energie (AME) et l’Observatoire Martiniquais de l’Energie et des Gaz à effets de serre (OMEGA) ont tenté d'observer durant trois mois les modes de consommation d'électricité en Martinique. 800 foyers ont répondu à un questionnaire en ligne entre septembre et décembre 2015.

    Comment les Martiniquais consomment-ils l'électricité ?
Avec un taux de dépendance énergétique dépassant les 90%, il est en effet souhaitable que notre île intensifie ses efforts en matière d’économie et de production.

Si aujourd’hui seulement 7% de notre électricité est produite à partir de ressources locales, plus de la moitié des consommateurs interrogés pense que la Martinique pourra un jour atteindre son indépendance grâce au photovoltaïque, à l’éolien et à la valorisation de nos déchets.

90% de la population interrogée estime avoir déjà ressenti les effets du changement climatique ou que la qualité de l’air s’est détériorée au cours des dix dernières années et ils sont aussi nombreux à estimer avoir déjà faits des efforts pour faire des économies d’énergie. Un ménage sur quatre est déjà équipé d’un chauffe-eau solaire ; 58% des foyers martiniquais ne possèdent pas de climatiseurs mais quasiment tous jugent que le coût à l’usage et le prix sont essentiels pour choisir un bon équipement électrique.

Une bonne volonté qui se manifeste aussi lorsque l’on pose des questions sur le parc automobile mais qui a, là, beaucoup plus de mal à se traduire dans les faits. Un foyer sur deux se dit prêt à investir dans un véhicule électrique mais les chiffres sont là : en 2015, sur 8150 véhicules neufs achetés, on dénombre seulement 14 électriques et 232 hybrides. De toute façon, pour l’instant, recharger un véhicule sur le réseau EDF habituel pollue autant que conduire un véhicule thermique et la multiplication des « ombrières photovoltaïques » ne semble toujours pas d’actualité.

Dominique Girault