Une dette serait à l'origine du meurtre de Georges Bodol

Par 07/01/2016 - 12:18 • Mis à jour le 07/01/2016 - 12:18

Le quinquagénaire retrouvé inconscient et ligoté dans un pick-up sur le parking de Carrefour Dillon mardi aurait été victime d'une vengeance pour une histoire de dettes ! Un homme s’est rendu de lui-même aux policiers du SRPJ hier mercredi, il a été placé en garde à vue. L’individu se présente comme le complice du principal suspect qui aurait mené cette expédition punitive. Selon ses déclarations, le mobile du meurtre serait une dette de quatre mille euros... Les investigations continuent.

    Une dette serait à l'origine du meurtre de Georges Bodol
(Mis à jour 07/01/16 à 13:15)
C'est un nouveau rebondissement qui devrait permettra aux enquêteurs de faire toute la lumière sur ce drame ! Ils étaient finalement deux à être impliqués dans cette expédition punitive menée à l'encontre de Georges Bodol et qui a provoqué la mort de ce dernier, mardi après-midi.

Mercredi soir, un homme s'est livré à la Police Judiciaire du Lamentin; il s'est présenté comme le complice présumé des faits. Selon ses déclarations, il aurait simplement participé à l'enlèvement du quinquagénaire ! Un fait plausible quand on sait que Georges Bodol mesurait 1m90 et qu'il était difficile de le maîtriser seul. Selon nos informations, une dose de somnifères aurait également été administrée à la victime, ce que devra confirmer l'autopsie qui sera pratiquée sous peu.

Dans les premières heures de sa garde à vue, le complice présumé a indiqué aux enquêteurs que tout serait parti suite à une dette de 4000 euros contractée par la victime. Avec cette arrestation et les premiers éléments de l'enquête, l'étau se resserre autour de l'auteur principal des faits.

Peu avant 13 heures, on apprenait que le second complice s'est finalement présenté dans la matinée au siège du SRPJ au Lamentin où il s'est rendu accompagné par son frère, selon nos sources.

Audrey Ollon et Jessica Dantin