Nuit agitée jusqu'au petit matin à Fort-de-France

Par • Mis à jour le 26/05/2018 - 12:39

La nuit dernière a été particulièrement agitée pour les forces de l'ordre et les secours. Plusieurs faits de violences ont eu lieu à Fort-de-France où les armes à feu ont été utilisées.

    Nuit agitée jusqu'au petit matin à Fort-de-France

Les forces de l'ordre et les secours ont été sollicités, la nuit dernière à Fort-de-France et au Lamentin.

Vers 19 heures 30, ce vendredi un homme âgé de 21 ans a été blessé par arme à feu aux Terres-Sainville à Fort-de-France. Blessé à la jambe, il s'est rendu par ses propres moyens au CHU de Fort-de-France.

Annoncé décédé dans un premier temps suite aux informations des autorités, le pronostic vital de l'homme n'est pas engagé. Il a d’ailleurs expliqué avoir été victime d'un tir alors qu'il se trouvait à proximité du cimetière des Terres-Sainville.

Les circonstances restent à déterminer. La Sureté départementale de la direction départementale de la sécurité publique a été saisie par le parquet.

Un peu plus tard, peu avant 21 heures, c'est un homme âgé de 57 ans qui se trouvait à proximité de son domicile situé rue des Lavandières à Fort-de-France qui a été tué. Il a été atteint par au moins deux tirs par arme à feu, l'un au niveau du thorax et l'autre au niveau de la tête. Il est malheureusement décédé sur place. L'auteur des faits est actuellement en fuite et recherché. Mais ce n'est pas tout.

Vers 5 heures du matin, ce samedi à proximité de l'établissement New Corner, un individu a aussi été blessé par balle à l'abdomen et au bras. Transporté à l'hôpital Pierre Zobda Quitman, son pronostic vital n'est pas engagé. Une enquête de police a été ouverte.

Une femme retrouvée morte sur l'autoroute A1

Vers 23 heures 30, une femme a été retrouvée morte sur l'autoroute A1 au niveau du pont de Californie.

D'après les premiers éléments des enquêteurs, il pourrait s'agir d'un geste désespéré, ce qui doit être confirmer par l'enquête qui est confiée à la direction départementale de la sécurité publique.

Les précisions de Jessica Dantin :