Législatives 2022 : les réactions des candidats

Par 19/06/2022 - 11:13 • Mis à jour le 19/06/2022 - 11:09

Le scrutin marque l’arrivée de trois nouveaux élus au Palais Bourbon : Jiovanni William, Marcellin Nadeau, et Johnny Hajjar. Jean-Philippe Nilor conserve son siège.

    Législatives 2022 : les réactions des candidats
© Johnny Hajjar par René Charles Benny Suvelor / fb Raphaël Seminor

1ère Circonscription : Centre Atlantique

Jiovanny William, candidat sans étiquette mais soutenu par Péyi-a et deux maires de poids, Alfred Monthieux au Robert et Samuel Tavernier au François, l’emporte et devient donc député, élu dans la circonscription du centre Atlantique. Il obtient en effet près de 63 % des suffrages (11 326 voix), contre 37 % (6 675 voix) pour l’ancien député Philippe Edmond Mariette, du Gran Sanblé.

Sur l’antenne de RCI, lors de notre soirée électorale, Jiovanny William, qui avait été le député suppléant de Josette Manin lors de la précédente mandature, a tenu à remercier ses soutiens.

Je remercie l'ensemble des électrices et des électeurs qui ont porté leurs suffrages sur notre candidature, c'est-à-dire sur Jean Lanoix et moi-même. Je remercie évidemment le maire du Robert, Alfred Monthieux, le maire du François, Samuel Tavernier, ainsi que l'Initiative Franciscaine. Je remercie aussi l'ensemble des mouvements politiques qui m'ont soutenu dans cette campagne, avec une attention particulière à Philippe Jock, Philippe Apanon, et à tous les militants.

Parti sans étiquette, Jiovanny William a en effet obtenu beaucoup de soutiens politiques, mais n'en tire aucune pression, "les choses se feront dans l'ordre". Beau joueur, il se fend même d'un salut respectueux à son adversaire, Philippe Edmond Mariette.

Josette Manin, de Bâtir le Pays Martinique, et membre de l’Alians Matinik, a elle aussi commenté la victoire de son ancien suppléant, Jiovanny William, dont elle s’était quelque peu éloignée durant sa mandature à l’Assemblée nationale. Elle ne se représentait pas, mais était néanmoins la suppléante de Fred Samot au premier tour.

Avec une alliance qui n'a pas su soutenir le candidat de Bâtir, nous avons décidé de ne pas donner de consignes de vote au Lamentin, et je crois que les choses ont été à peu près équilibrées entre les deux candidats. Il se trouve que Jiovanny William a fait près de 300 ou 400 voix de plus, sinon 500, donc ça nous satisfait particulièrement. Comme je l'ai dit, il y a déjà un an et demi, même si j'ai effectivement apporté mon soutien à un candidat en étant sa suppléante, j'ai tourné la page, je ne souhaitais pas revenir à cette élection.

2ème circonscription : Nord

Le duel entre les deux maires a tourné à l’avantage de Marcellin Nadeau. Le maire du Prêcheur, co-président de Péyi-a, devient ainsi député du Nord en cumulant 63,5 % des suffrages exprimés (12 764 voix) face au maire du Lorrain, Justin Pamphile, qui a récolté 36,5 % des suffrages (7 350 voix) avec les couleurs du Gran Sanblé.  

La réaction de Marcellin Nadeau après sa victoire :

Je suis très heureux, car les Prêchotines et les Prêchotins qui connaissent mon travail se sont mobilisés dans un contexte où l'abstention a une fois encore été importante en Martinique et dans la circonscription. Je les remercie vraiment du fond du cœur. C'est un message pour dire que ce qui est important, ce n'est pas tant la grandeur d'un territoire, mais le message porté par les hommes et les femmes.

Justin Pamphile aussi s'est confié au micro de RCI :

Les résultats ont le mérite d'être clairs, donc je souhaite d'abord féliciter Marcellin Nadeau, et je remercie bien entendu aussi tous mes électeurs. Je vais maintenant laisser passer la période des vacances, et à l'occasion d'un conseil d'administration ou d'une assemblée générale, on en parlera avec les collègues et on évoquera l'avenir. L'assemblée générale est souveraine, ma personne seule importe peu, c'est le groupe qui prime. 

3ème Circonscription : Fort-de-France

À Fort-de-France, Johnny Hajjar est le seul rescapé de l’Alians Matinik dans ces législatives. Le secrétaire général du Parti Progressiste conserve ainsi dans le giron du PPM le siège laissé vacant par Serge Letchimy lors de son élection à la tête de la Collectivité. Il bat Francis Carole avec 58,7 % des suffrages exprimés (7 813 voix). Le président du Palima et membre du Gran Sanblé a, lui, obtenu 41,3 % (5 489 voix).  

Découvrez un extrait du discours de Johnny Hajjar à l’annonce de sa victoire, au siège du PPM, à Trénelle :

Je veux remercier les près de 8 000 Foyalaises et Foyalais qui ont porté leurs suffrages sur mon nom, celui du PPM, et merci pour cette confiance. Nous sommes à vos côtés avec Bénédicte (NDLR : Di Géronimo, sa suppléante), nous sommes déterminés et engagés au service de Fort-de-France et de la Martinique. C'est la victoire de la rénovation sous le conservatisme, du progrès sous le populisme. je suis et resterai un progressiste humaniste, porté et nourri par l'idéal Césairiste.

Pour en entendre davantage :

4ème circonscription : Sud

Dans le sud, Jean-Philippe Nilor, seul député sortant de ces élections, conserve son siège à l’Assemblée nationale. Ce sera son 3ème mandat. Il élimine ainsi dans un duel très suivi, son ancien mentor, le mythique Alfred Marie Jeanne.

L’ancien député et dirigeant de la CTM a en effet obtenu 6 138 voix, soit 28,6 % des suffrages, alors que Jean-Philippe Nilor a, lui, engrangé 15 329 voix, 71,4 % des suffrages exprimés. Une victoire nette et franche, mais teintée d’amertume pour le député du sud réélu.

Je tiens du fond du cœur à remercier les électeurs qui nous ont accordé cette belle victoire, malgré le goût amer que cette dernière me laisse. Car en effet, je n'ai pas souhaité cette confrontation finale, et je trouve que Mr. Marie-Jeanne, ce grand Monsieur de la politique martiniquaise méritait une autre sortie que celle-là, il méritait de partir par la grande porte. Malheureusement, son entourage s'est entêté et nous a offert un spectacle assez triste.

Pour le député réélu dans la circonscription du Sud, ce 3ème mandat restera sous le signe de la combativité. 

Quand le peuple est aux abois, les élus ne doivent pas se cacher. Sur les 55 candidats, je suis celui qui a rassemblé le plus de suffrages en son nom, donc chacun doit en tirer les enseignements. Les élus doivent être au service du peuple, sans lui, nous ne sommes rien. Je veux aussi remercier mes proches et ma famille qui m'ont toujours soutenu malgré les moments difficiles, et ce soir, j'ai une pensée pour mon père, c'est aussi sa victoire.

Alfred Marie-Jeanne, lui, s'est fendu d'un communiqué en guise de réaction, pour remercier ses électeurs et leur assurer qu'il reste "un militant déterminé".

Législatives 2022 : communiqué délivré par alfred Marie-Jeanne après sa défaite
 

Tags