L'aéroport Aimé Césaire subit de plein fouet l'impact de la crise sanitaire

Par Lola-Jeanne Cloquell et Jessica Dantin 06/05/2021 - 15:01
01/01/2020 - 00:00
Martinique

L'aéroport Martinique Aimé Césaire a dévoilé aujourd'hui (jeudi 6 mai) ses chiffres de fréquentation pour le premier trimestre 2021. Des chiffres catastrophiques par rapport à la même période en 2020. Une chute d'activité largement due au renforcement des règles sanitaires pour restreindre l'épidémie de coronavirus.

    L'aéroport Aimé Césaire subit de plein fouet l'impact de la crise sanitaire

Une chute d'activité qui s'intensifie

Le trafic aérien continue d’être fortement impacté par les restrictions sanitaires mises en place pour freiner la propagation du Coronavirus depuis un an. 

Certes, depuis le premier confinement, l’arrêt brutal des activités aériennes avait assommé le trafic de passagers global passant de 224 049 voyageurs transportés en mars 2019 à 123 146 en Mars 2020, soit un recul de 45,04%.

Mais la situation ne s’est pas améliorée pour autant en ce début 2021. La SAMAC, société exploitante de l'aéroport, a enregistré une baisse supplémentaire de 58,13% pour le premier trimestre. Rien que sur le mois de mars 2021, le compteur passagers affiche une chute de 72,14% par rapport à mars 2020. 

L’explication majeure de cet effondrement est le renforcement des mesures restrictives mises en place dès le début de cette année 2021. Celles-ci ont accentué la baisse de la fréquentation du trafic national qui recule de 71,08% sur le mois de mars 2021 avec 31 352 voyageurs contre 108 404 à la même période l'an dernier.

Région Caraïbes aussi dans le rouge, mais une hausse d'activité pour le fret et les services postaux

Si l'on se focalise sur la région Caraïbes, et en particulier les Antilles, la situation est également dans le rouge : la destination Guyane recule de 63,03%, et la Guadeloupe de 42,97%.

Quant au trafic international, il est au point mort suite aux fermetures des frontières avec l’Amérique du nord ou encore l’arrêt temporaire des dessertes entre la Belgique et la Martinique. 

En revanche, les voyants sont au vert pour le fret et les services postaux qui affichent respectivement une hausse d'activité de 46,28% et 59,90% au mois de mars 2021 par rapport à mars 2020. Avec le confinement et la fermeture des commerces non essentiels, les Martiniquais ont ainsi réalisés plus d’achats sur internet, soit une augmentation de 75,97%, selon la Poste.
 

Tags