La pénurie mondiale de matières premières provoque la hausse des prix dans les enseignes locales

Par 18/10/2021 - 15:21 • Mis à jour le 18/10/2021 - 15:04

La crise sanitaire mondiale se mue en crise économique et provoque d'importantes pénuries. Un contexte international qui entraîne directement une hausse des prix pour le consommateur en Martinique.

    La pénurie mondiale de matières premières provoque la hausse des prix dans les enseignes locales

Depuis plusieurs mois, les professionnels du bâtiment, les distributeurs de matériaux d'aménagement ou encore les revendeurs de pièces détachés automobiles ou de pneu peinent à s’approvisionner. 

Outre l’augmentation du prix des matières premières liées à cette pénurie, le coût du transports maritime explose. Conséquence : les enseignes locales ont du mal à garantir le maintien des prix pour les consommateurs. 

Personne n'est épargné par ce qui s'apparente à une véritable inflation des prix, et la pénurie de certains produits. Gaëlle Etilé, responsable logistique pour le groupe Batir, en fait l'amer constat :

On note une augmentation très significative, et depuis le mois de mars, on enregistre tous les mois voire tous les deux mois de nouvelles augmentations de produits. Aujourd'hui, on est quasiment dans un hold up, parce que les fournisseurs nous annoncent "voilà, depuis hier, le tarif a augmenté". Or nous avons des prix de vente déjà annoncés en magasin, et à côté de ça on ne peut pas les assurer, on est obligé de perdre pour pouvoir vendre aux clients

Une hausse des prix qui s'évalue de 10% à 20% de plus par rapport à l'année dernière à la même période. Et malgré tout, les acteurs locaux restent dans une totale inconnue :

La seule chose que l'on peut dire c'est d'attendre, parce que nous-même on n'a pas de visibilité. Je pense que c'est le plus gros problème : ce manque de visibilité. Forcément, on va contacter les fournisseurs de façon plus régulière, mais on est obligé de demander aux clients de patienter, le temps qu'on ait plus d'informations

Jean-Yves Bonnaire, le secrétaire général du syndicat des entrepreneurs en BTP de Martinique est un autre témoin de cette spectaculaire flambée des prix :

C'est accompagné par une flambée des prix des frets maritimes, notamment au départ de l'Asie, pays d'origine de nombreux matériaux. Et puis aussi les frais transatlantiques. Combinés, ces deux phénomènes entraînent des augmentations de prix complètement irrationnels, sur lesquelles on n'a finalement aucune prise

Autrement dit, l'augmentation du coût de l'expédition par voie maritime n'est pas le seul point de départ, comme le souligne Gaëlle Etilé :

Sur les matières premières déjà on a une première augmentation, par exemple le laiton, les aciers qui ont parfois pris entre 20 et 40%. Je vais prendre l'exemple de la palettisation : quand ont fait venir de la marchandise dans un container, on a une pénurie de palettes, ce qui fait qu'aujourd'hui, les palettes se vendent à prix d'or. Donc on a le fret maritime qui va augmenter, et on aura encore des surcoûts par rapport à cette importation

Selon certains professionnels, les engorgements créés par les confinements successifs à travers le monde expliquent ces retards d'approvisionnement. La Martinique se trouvant en bout de chaîne de la distribution, charge aujourd'hui aux politiques de s'accaparer ce dossier avec encore une fois la question de l'octroi de mer en filigrane. 

Tags