Violences faites aux femmes : la réalité des chiffres

Par 25/11/2020 - 13:07
01/01/2020 - 00:00

A l'occasion de la Journée contre les violences faites aux femmes, les autorités ont communiqué les chiffres. Ils n'ont de cesse d'augmenter. En Guadeloupe, ces chiffres progressent ainsi de près de 4% sur les 10 premiers mois de l'année.

    Violences faites aux femmes : la réalité des chiffres

Les violences contre les femmes, qu'elles soient physiques, sexuelles ou psychologiques,n'ont de cesse d'augmenter. On déplore ainsi une augmentation de 16% entre 2018 et 2019 sur l'ensemble du sol national, outremer compris.

En Guadeloupe , les autorités enregistrent +3,8% sur les 10 premiers mois de cette année, par rapport à la même période l'an dernier.

2 125 cas ont été dénoncés dans l'archipel cette année. 1 334 femmes ont été victimes de violences physiques contre 1160 en 2019. Sur ces femmes, on déplore un décès : une victime de coups et blessures volontaires ayant conduit à la mort. En 2019, aucun décès n'avait été enregistré. 

535 femmes ont fait l’objet de menaces ou chantages contre 584 l'an passé et 9 ont été séquestrées contre 8 en 2019.

Par ailleurs, 48 femmes majeures ont été victimes de viols contre 47 l'an dernier.

Toutefois, le nombre d'agressions à caractère sexuel diminue. Ainsi, 55 viols ont été perpétrés sur des mineures, contre 70 il y a un an.

Il y a eu 43 cas de harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles envers des femmes majeures contre 47.

Ces chiffres diminuent également pour les agressions envers des mineures qui s'élèvent à 44 harcèlements sexuels et autres agressions sexuels contre 78 en 2019.

Néanmoins, cette année, en dix mois, il y a eu plus de tentatives d’homicide à l’encontre des femmes : 6 contre 4 l'an passé.

La progression des violences intra-familiales 

Enfin,  c'est dans le cadre intra-familial que la hausse des faits de violences effectue le plus grand bond : +17,4 % par rapport à 2019 sur la même période. 868 femmes ont été victimes de violences physiques, 200 femmes ont subi de menaces ou fait l'objet de chantage contre 167 l'an dernier.

2 femmes ont été séquestrées  en 2020 contre une seule en 2019. 13 femmes majeures ont subi un viol, alors qu'elles avaient été 23 en 2019. Ce  chiffre s'élève à 15 pour des mineures contre 24 sur la même période l'an dernier. 

4 cas de harcèlements sexuels et autres agressions sexuels ont été enregistrés contre des femmes majeures contre 6 en 2019.  9 harcèlements sexuels et autres agressions sexuels contre des mineures, contre 24 en 2019.

En outre, sur les dix premiers mois de l'année, il y a eu 2 tentatives d’homicide à l’encontre des femmes. En 2019, sur cette même période, les autorités n'en recensaient qu'un. 

Pour rappel,  1 femme a été victime d’un homicide au cours des dix premiers mois de l’année . En 2019 à la même période, aucun décès n'était à déplorer. 

Des dispositifs d'aide 

Plusieurs dispositifs ont été mis en place pour venir en aide aux femmes victimes de violences. Un numéro anonyme et gratuit est disponible tous les jours de 9h à 21h :  le 3919, Violences Femmes Info

Le  0 800 39 19 19  est également accessible du lundi au vendredi de 8h à 16h. Cet accueil téléphonique est géré par l'association Initiative Eco.

Les personnes en quête d'informations peuvent aussi se tourner vers le 05 90 82 52 92 pour joindre le centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) du lundi au vendredi, de 8h à 16h.

Une carte des lieux d'aide aux femmes victimes de violences en Guadeloupe : http://observatoirefeminin.fr/Carte-lieux-daide-violences-femmes-Guadeloupe/

Les victimes ou leurs proches peuvent effectuer un signalement en ligne. La démarche est anonyme et gratuite. La plateforme arretonslesviolences.gouv.fr est disponible 24h/24 7j/7

 Enfin, en cas d'urgence, il ne faut pas hésiter à composer  le 17 par téléphone ou le 114 par SM. Ces deux numéros sont disponibles tous les jours, 24h/24.

Tags