Salaires : les inégalités entre hommes et femmes persistent en Guadeloupe

Par 08/03/2021 - 16:51
01/01/2020 - 00:00

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. L’égalité homme femme existe-t-elle dans le monde du travail en Guadeloupe? Selon les dernières enquêtes réalisées par l’INSEE (2021) on enregistre 14% d’écart de salaires entre les femmes et les hommes au sein de la fonction publique d’Etat.

    Salaires : les inégalités entre hommes et femmes persistent en Guadeloupe

En 2018, plus de 62 % des agents de la fonction publique guadeloupéenne sont des femmes. L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes est plus important au sein de la Fonction Publique d’Etat, 14 % qui représente environ 485 euros pour un salaire moyen de 3 624 euros, le salaire en équivalent temps plein. Deux raisons principales expliquent ces inégalités de salaire.

D’une part, il y a une surreprésentation des femmes dans les corps de métiers les moins rémunérateurs tels que l’éducation, la santé et le social. Ainsi, le ministère de l’Éducation nationale et l’enseignement supérieur compte parmi ses effectifs 68 % de femmes et ceux du Travail et de la Santé, 63 %. D’autre part, les femmes occupent plus souvent des postes de faibles niveaux hiérarchiques ou avec moins de responsabilités. En effet, au sein de la Fonction Publique d’Etat les agents de la catégorie A+ (emploi de direction et de l’encadrement supérieur) sont majoritairement des hommes. Au contraire, les femmes sont surreprésentées parmi les agents de la catégorie A, essentiellement des enseignantes.

Inégalités dans l'attribution des primes

Notez enfin que l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes est également visible au niveau de l’attribution des primes. Au sein de la fonction publique, les primes reconnaissent le mérite de l’agent. Elles sont bien plus importantes aux niveaux de responsabilités élevées, occupées plus souvent par les hommes que par les femmes. Le différentiel sur les primes perçues dans l’année est de 4 614 euros par an dans la FPE et de 1 238 euros dans la FPT en faveur des hommes.

Tags