Les pompes funèbres et les fossoyeurs débordés par les morts

Par 19/08/2021 - 18:00 • Mis à jour le 19/08/2021 - 17:52

La morgue du CHU est saturée. 60 personnes sont décédées la semaine dernière en milieu hospitalier en Guadeloupe. Sans compter les décès à domicile. Les pompes funèbres sont débordées et au cimetière, les emplacements viennent à manquer dans certaines communes.

    Les pompes funèbres et les fossoyeurs débordés par les morts

60 décès Covid ont été enregistrés en milieu hospitalier la semaine dernière en Guadeloupe, sans compter les morts à domicile et sans compter les décès non Covid. Les pompes funèbres sont aujourd’hui débordées. Toutes les sociétés de pompes funèbres sont touchées par la crise et ce depuis deux semaines.

Des morts sont si nombreux que dans certaines communes, les municipalités peinent à trouver de la place dans les cimetières. Preuve en est au cimetière des Abymes, où le responsable du cimetière Harry Célini, est confronté à cette problématique.

Ce fossoyeur travaille lui sur toute la Guadeloupe. Il livre un témoignage glaçant. Lilian Fazer dit en avoir assez de creuser des tombes. Des corps arrivent à la file indienne.

Tous ces professionnels ont l'impression d'être les grands oubliés des professions en première ligne face au Covid. La situation est la même dans presque toutes les communes nous dit Jocelyn Sapotille, Président de l'association des Maires de Guadeloupe, ce qui a déclenché l'ire du maire du Lamentin qui ne comprend pas l'aveuglement de certains.

Une hécatombe qui concerne aussi le bon fonctionnement de certaines entreprises et des services des institutions. Des services sinistrés car beaucoup de salariés sont contaminés au Covid.

Tags