En Guadeloupe, les Français musulmans ont peur de l’amalgame

Par • Mis à jour le 19/11/2015 - 17:41

L’amalgame, les musulmans de France le craignent. En Guadeloupe, il en est de même pour ceux qui sont de cette confession religieuse. L’ex-ministre des affaires étrangères, Alain Juppé leur a d’ailleurs demandé de réagir dans l’émission Bourdin Direct. Les fédérations musulmanes françaises, elles, se sont désolidarisées de ces actes, jugés barbares dès le lendemain des attentats de Paris.

    En Guadeloupe, les Français musulmans ont peur de l’amalgame
(VIDEO)

La peur de l’amalgame. Comme le 8 janvier 2015, les musulmans de France craignent que leur culture et leur religion soient associées au terrorisme. En Guadeloupe, ceux qui sont de cette confession religieuse ont très mal vécu les événements de Paris. Bouleversée, Jamila s'inquiète pour ses proches vivants dans l’hexagone. Elle s’est confiée sur les ondes de RCI Guadeloupe ce jeudi 19 novembre :"C’est dur de savoir qu’il y aura encore des amalgames (…) ma famille le vit très mal. Elle a peur de sortir, du regard des gens".

Cette peur de l’amalgame, de nombreux Français musulmans la ressentent. Etant conscient de cela, mardi 17 novembre, Alain Jupée, l'ex-ministre des Affaires étrangères leur a donc demandé dans l’émission Bourdin Direct, diffusée sur BFMTV et RMC,"de dire clairement qu’ils n’ont rien à voir avec ces barbares de l’Etat Islamique".


Juppé: "Il faut que les français musulmans... by BFMTV

Dès le samedi 14 novembre, les fédérations musulmanes françaises ont également condamné une "barbarie abjecte". Ils ont publié un "appel à l'unité et au deuil national". Ce document a été signé par le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), le Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), la Fédération française des associations islamiques d'Afrique, des Comores et des Antilles (FFAIACA), la Fédération nationale de la grande mosquée de Paris (FNGMP), Foi et Pratique (F&P), le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) et l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

"Ces terroristes, en s'attaquant à la France, s'attaquent à nos valeurs" , ont-elles indiqué dans un communiqué commun.

Anaëlle Edom et Warren Chingan
@AnaelleE_RCI