Les syndicats du SIAEAG en grève

Par • Mis à jour le 30/05/2016 - 15:10

Ce lundi 30 mai 2016, les organisations syndicales du Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe (SIAEAG) ont enclenché une grève. Ce mouvement d'humeur devrait toucher six communes du département. Une situation illustrant une fois de plus les difficultés de la structure.

    Les syndicats du SIAEAG en grève
Depuis le préavis de l'intersyndicale UNSA-UTC-UGTG du Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe (SIAEAG) prenant effet ce lundi 30 mai 2016, certains usagers ont manifesté allègrement leur ras-le-bol sur les réseaux sociaux. Certains menacent même de ne plus payer leurs factures.

Six communes du département devraient être impactées par ce mouvement. Il s'agit de Goyave, Petit-Bourg, Le Gosier, Sainte-Anne, Saint-François, La Désirade.

Dans ce lourd dossier de l'eau, c'est le serpent qui se mord la queue, chaque acteur ayant une part de responsabilité.

Les organisations syndicales agitent la menace des coupures pour faire valoir le droit. Les collectivités locales ne se déchargent pas de leurs dettes. Les élus eux ne savent pas se qu'ils comptent faire de cette structure. Quant aux multinationales, elles ne sont pas disposées à abandonner un marché d'envergure.

Cependant, ce n'est plus un secret, la situation financière du SIAEAG est difficile. Son budget a été voté en déséquilibre et il appartient à la Chambre Régionale des Comptes (CRC) de prendre une décision concernant la gestion de l'entité.

En fait, les organisations syndicales revendiquent purement et simplement l'application des demandes d'accords. Néanmoins, ces dernières légitimes ou pas, vont encore creuser le trou financier du Syndicat.

D'ailleurs, si le Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe avait été une entreprise, il serait en cessation de paiement.

Faire face à toutes ces difficultés reste possible. Mais, faudrait-il encore que les collectivités qui commandent de l'eau au SIAEAG paient en temps et en heure leurs dus. Les usagers devraient également continuer à s'acquitter de leurs factures.