Vaste réseau de produits illicites et trafic, le cyclisme guadeloupéen épinglé

Par • Mis à jour le 25/05/2016 - 01:53

Il y a une dizaine de jours notre rédaction révélait une affaire de dopage dans le peloton guadeloupéen. Ce mardi 24 mai 2016, on apprend que sept coureurs dont Luis Sablon, Fendeley Boyau, Johan Dartron sont visés dans un rapport de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD). Plus encore, un vaste réseau de produits dopants et un trafic bien ancré seraient présents en Guadeloupe.

    Vaste réseau de produits illicites et trafic, le cyclisme guadeloupéen épinglé
Sept coureurs sont dans le viseur de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD), a-t-on appris ce mardi 24 mai 2016. Il s’agirait de Luis Sablon, Fendeley Boyau, Jonathan Camargo-Mendoza, Johan Dartron, Jonathan Louis, Adam Pierzga et Jean-Marie Poyo.

Un rapport de l’AFLD confirme l’existence sur notre territoire d’un vaste réseau de produits illicites et d’un trafic bien implanté. Ce document évoque même le premier cas positif de dopage à l’hormone de croissance en France.

Des noms de dirigeants sont également cités ainsi que celui d’un salarié de la fédération colombienne de cyclisme. Ce dernier serait l’un des plus gros fournisseurs du marché guadeloupéen.

Ce mercredi 11 mai 2016, une dizaine de perquisitions ont été menées aux domiciles de plusieurs coureurs. On soulignait déjà que cette affaire concernait des cyclistes très en vue dans le peloton guadeloupéen.