COVID : la situation se dégrade en Guadeloupe

Par 23/02/2021 - 17:57
01/01/2020 - 00:00

Lors du point hebdomadaire sur la situation sanitaire dans l’archipel ce mardi, le Préfet et la directrice de l’Agence Régionale de Santé ont présenté des chiffres alarmants. En effet, tous les indicateurs de surveillance sont en hausse. Cette semaine, on déplore un nouveau décès. Un nouveau cluster a également été identifié et quatre autres font l’objet d’investigations.

    COVID : la situation se dégrade en Guadeloupe

La situation continue de se dégrader en Guadeloupe. Les derniers chiffres, présentés par les services de l’Etat ce mardi lors du point épidémiologique hebdomadaire sont alarmants. Ainsi, 166 nouveaux cas ont été dépistés en Guadeloupe sur la période du 15 au 21 février. La semaine précédente, l’ARS en comptabilisait 137.

Santé Publique France qui intègre aussi dans ses données, les personnes ayant une résidence principale en Guadeloupe mais testées dans l’hexagone, enregistre 201 cas positifs sur cette même période. Ce chiffre s’élevait à 190 la semaine passée.

En prenant en compte les données consolidées, cela porte à 9746 pour cette période, le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR et antigéniques pour des résidents guadeloupéens. Au total, 131178 analyses ont été réalisées depuis le début de l’épidémie.

Au dimanche 21 février, l’Agence Régionale de santé comptabilise 44 cas de variants en Guadeloupe, 12 à Saint-Martin et 6 à Saint-Barthélemy.

Un nouveau cluster a été identifié en milieu professionnel avec six cas. Des investigations sont également en cours suite à plusieurs autres signalements de regroupements de cas. Au total 4 clusters font actuellement l’objet de recherches. Selon Santé Publique France, depuis le début de l’épidémie, la Guadeloupe a enregistré 68 clusters, dont 63 sont clôturés; ce qui correspond à 762 cas depuis le 11 mai 2020.

La situation se dégrade dans les établissements hospitaliers

Cette semaine, on déplore un nouveau décès, celui d’un homme âgé de plus de 60 ans. Le nombre de personnes admises à l’hôpital augmente. Au lundi 22 février 2021, six personnes étaient hospitalisées au service de réanimation du CHU pour une infection à la covid-19. 23 patients étaient hospitalisés dans les services de médecine au CH de Capesterre Belle Eau, CHUG, CMS, Clinique de Choisy, clinique de la Violette. 11 autres personnes sont en soin de suite et de réadaptation dont 4 sont en Médecine Physique et de réadaptation au CHU. Les patients sont principalement des personnes présentant des comorbidités d’où l’importance de respecter les mesures sanitaires afin de protéger ces publics plus fragiles face à la maladie.

Des indicateurs de surveillance en hausse

Alors qu’en fin d’année 2020, la Guadeloupe avait vu la baisse de tous ces taux, les indicateurs de surveillance de la maladie sont désormais en augmentation. Si on considère l’ensemble des résidents en Guadeloupe entrés dans SI-DEP le taux d’incidence est au-dessus du seuil d’alerte avec un taux de 50,15 /100 000 habitants en S7 contre 46,17 /100 000 habitants en S6. Si on considère uniquement les personnes testées sur le territoire, il est en hausse passant 36,35/100 000 la semaine précédente à 44,04/100 000 cette semaine.

Pour rappel, le taux d’incidence mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 sur 100 000 habitants sur une période d’une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 10/100 000 habitants et un seuil d’alerte à 50/100 000 habitants.

Le taux de positivité est de 6,51% contre 5,11 la semaine passée. Ce taux mesure le nombre de personnes positives à la Covid-19 / nombre de tests réalisés sur une semaine. Deux seuils sont fixés, un seuil de vigilance à 5 % et un seuil d’alerte à 10 %. La Guadeloupe se situe donc au-dessus du seuil de vigilance.

Enfin, le facteur de reproduction effectif du virus (R) qui représente le nombre moyen de personnes qu’une personne infectée peut contaminer est inquiétant selon les autorités. Il est désormais de 1.28.

Tags