Le sondage Qualistat qui fait polémique

Par 07/11/2015 - 22:42 • Mis à jour le 07/11/2015 - 22:42

A un mois des élections régionales, la polémique à atteint son paroxisme au sujet du récent sondage de l’institut Qualistat. Sondage indiquant qu’en terme d’intention de vote, le candidat Ary CHALUS devancerait de deux points le président-sortant Victorin LUREL. La Fédération guadeloupéenne du Parti Socialiste, dans un communiqué, émettait de sérieux doutes quant à la sincérité de cette étude, et annonçait même sa décision de saisir la commission nationale de contrôle des sondages.

    Le sondage Qualistat qui fait polémique
Le premier secrétaire du PS, Hilaire BRUDEY, indique faire le constat d’une tentative pour influencer l’opinion publique, met en garde les instituts de sondage sur le respect scrupuleux de la déontologie liée à leur activité, de même que sur leur méthodologie. Polémique commentée par le directeur d’études de Qualistat, ce samedi sur nos ondes, Vincent TACITA insistant sur la "marge d'erreur de ce genre d'enquête". 705 échantillons ont été étudiés, avec une déclaration préalable à la commission des sondages, au niveau national, ce sont en général "1000 échantillons qui sont concernés pour une population d'environ 60 millions d'habitants". Le représentant de l'institut s'est étonné de cette soudaine "levée de bouclier".