Jean-Christophe Lagarde aborde sans langue de bois les Régionales

Par 04/11/2015 - 18:03 • Mis à jour le 04/11/2015 - 18:03

Présent en Guadeloupe depuis le 3 novembre, Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI a confirmé son soutien à Ary Chalus et a fustigé la politique de Victorin Lurel.

    Jean-Christophe Lagarde aborde sans langue de bois les Régionales
Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI est de passage en Guadeloupe depuis le 3 novembre. Ce mercredi, sur les ondes de RCI Guadeloupe, il est revenu sur l’organisation des élections régionales de décembre 2015. Et le chef de file de l’UDI a vertement critiqué la politique de Victorin Lurel.

« (…) Il n’y a pas de progrès (…) La première des causes (pour expliquer cela) c’est la façon dont la Région est gérée par Victorin Lurel, de façon autoritaire pour ne pas dire autoritariste et aussi de façon sectaire. L’argent public de la Région doit permettre de porter des projets économique qui servent à tous pas seulement aux copains ».

Jean-Christophe a également exprimé sa déception de ne pas avoir pu mettre en place une liste commune avec Les Républicains. « (…) Il y a deux façons de changer les choses en étant capable de franchir les frontières partisanes ou en portant son drapeau partisan. », a-t-il ajouté.

Le parti mené par Jean-Christophe Lagarde se positionne aux côté d’Ary Chalus pour les régionales. Avant cette prise de décision, le parti a dû résoudre quelques problèmes en interne. Harry Olivier a été exclu du parti et Louis Molinié nommé administrateur provisoire de la fédération guadeloupéenne. Après les élections régionales, l’UDI procédera à l’élection d’un nouveau responsable guadeloupéen.