Les cambrioleurs ciblaient les grandes enseignes

Par • Mis à jour le 22/06/2018 - 06:23

Un jeune prévenu de 22 ans était poursuivi ce jeudi pour une série de cambriolages commis en réunion fin de 2016 sur toute la Guadeloupe. Magasins et particuliers avaient été visés par une bande de malfaiteurs. Avec un préjudice total qui s’élève à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Un des suspects a écopé de plus de 4 ans de prison ferme hier, 2 autres devraient être jugés prochainement.

    Les cambrioleurs ciblaient les grandes enseignes

Ils avaient écumé des commerces à haut potentiel, en septembre 2016. Plusieurs magasins victimes de vols par effraction pour un butin estimé à des dizaines de milliers d’euros. Orange, Digicel, Microforce, Jacques Nouy… Que de grosses enseignes, pour subtiliser des centaines de téléphones portables, des ordinateurs ou des bouteilles de spiritueux. Le mode opératoire, toujours le même. Ils forçaient le rideau de fer à l’aide d’un pied de biche avant de s’engouffrer à l’intérieur de nuit. Après des mois d’enquêtes, des noms sont ressortis. C’est ainsi qu’une partie de la bande a pu être interpellée dans un grand hôtel du Gosier en train de boire du champagne

Le président du tribunal outré 

Sur les 3 poursuivis, seul un devait répondre pour l'instant de ces faits hier, les autres le feront ultérieurement. Patrick Héron, 22 ans, a minimiser sa participation à la barre, « Je n’ai blessé personne, moi je conduisais et faisais le guet, je n’ai rien fais de mal ». Des propos qui ont provoqué la colère du tribunal. « Si je vous prenais vos vêtements maintenant et vous laissais partir tout nu, moi aussi je ne ferais rien de mal ? » a demandé le président très remonté par la nonchalance du prévenu. « Ce que vous avez fait avec vos amis a un coût et il faudra le payer » d’autant que l’individu est déjà connu et multirécidiviste. Des dommages importants, peut être pas physiques mais financiers et moraux, a surenchéri le parquet. Les juges ont prononcé une peine de 3 ans de prison ferme et révocation des différents sursis, soit 22 mois supplémentaires avec un mandat de dépôt.