Deuxième jour de procès en appel pour Jade

Par 19/01/2022 - 09:30 • Mis à jour le 19/01/2022 - 09:29

Deuxième journée éprouvante au procès de Jade. La jeune adolescente poursuivie pour assassinat qui comparaît depuis lundi devant la Chambre des Mineurs de la Cour d'Appel de Basse-Terre.

    Deuxième jour de procès en appel pour Jade

Une journée consacrée à l'audition d'experts et de témoins mais aussi de parents proches à la fois de la victime et de Jade, qui ont déposé et sur lesquelles dépositions ont été posées de nombreuses questions. La personnalité de la jeune fille a, une nouvelle fois, été évoquée. Il s'agit, en effet, de cerner le profil de l'accusée et d'approfondir toutes les analyses qui ressortent à la fois du portrait qui en est dressé et du comportement qu'elle a eu le jour des faits. Des faits qui seront abordés aujourd'hui et probablement encore demain et sur lesquels l'ensemble des parties vont de toute évidence beaucoup s'attarder. 

Tenter de comprendre afin d'essayer ensuite d'expliquer. C'est l'exercice difficile auxquels ont été encore confrontés hier d'autres experts pour dépeindre une personnalité complexe aux visages multiples. Mais également des éducatrices spécialisées venues analyser le fonctionnement familial. Le milieu dans lequel baignait une adolescente qui ne s'en contentait pas pour se tremper dans d'autres contextes.
 
Une accusée de 15 ans et demie et qui depuis 19 mois a évolué et n'est donc plus la même aujourd'hui. Jade aura 17 ans demain jeudi. Elle ne sera pas dans les meilleures conditions pour traverser cette journée qui ne ressemblera pas aux 15 premiers anniversaires avant son incarcération et qui sera tout aussi différente que celle de l'an dernier passée derrière les barreaux.
 
Un univers carcéral et un univers procédural qu'elle n'avait jamais imaginé et qui depuis ce dramatique 6 juillet 2020 la poursuit comme un purgatoire. Face à ce destin auquel ni elle, ni ses proches qui la soutienne, quelque soit le bord d'où ils se trouvent, n'étaient préparés; il s'agit de faire face. Avec courage mais aussi avec lucidité; en toute objectivité. Il ne s'agit ni de se cacher ni de s'étendre; mais il est nécessaire de guérir de ce mal qui ronge tant l'esprit que le corps avec le moindre mot qui sort comme le moindre geste qui est réalisé qui sont observés à la loupe par tous les observateurs de ce procès. Qu'ils soient à l'intérieur de la salle d'audience en publicité restreinte ou à l'extérieur.
 
Aujourd'hui, place aux dépositions de l'Officier de police judiciaire, du médecin légiste et de l'expert en balistique. Des instants très forts qui vont contribuer à évoquer les faits. Des moments douloureux qui vont être très difficiles à vivre et très lourds à porter. L'exercice va s'avérer délicat et pénible; mais la recherche de la vérité passe par ces épreuves aussi cruelles soient-elles. La journée se poursuivra avec l'audition des premiers témoins qui ont tenté de porter secours et de sauver la victime. Une journée qui s'annonce puissante en gravité et en émotion et de laquelle il ne fait l'ombre du moindre doute, chacun sortira épuisé et affecté.
 
 
 

Tags