Contrebande de lambis: 22 tonnes écoulées

Par • Mis à jour le 18/12/2015 - 15:53

Si certaines espèces sont protégées c'est bien pour les préserver. Un couple de sexagénaires originaire de Morne à L'eau, comparaissaient ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-pitre. Soupçonnés d'avoir participé, ces dernières années, à un vaste trafic de Lambis, pêchés et acheminés clandestinement. 22 tonnes auraient ainsi été écoulées! Une entreprise sans autorisation adéquates, sans garantie d'hygiène qui fournissait une majeure partie des commerces de l'île, peu regardant sur l'origine du produit. Le couple sera fixé sur son sort le 28 janvier prochain.

    Contrebande de lambis: 22 tonnes écoulées
Importation en contrebande de marchandise prohibée, blanchiment, travail dissimulé, des termes faisant en général référence au trafic de drogue mais il s’agissait dans ce dossier en fait de lambi, un produit rare presqu’aussi lucratif. Sur 3 ans, la quantité écoulée serait estimée tout de même à 22 tonnes, à 15€ le kilo, faites le calcul! Tout commence l’année dernière, lorsque les gendarmes découvrent chez les époux, une discrète entreprise familiale, beaucoup de lambis prêt à être conditionnés. Des documents, de l’argent liquide mais aussi un important carnet d’adresses sont saisis.

Les clients? des restaurants, supermarchés

Parmi les acheteurs, des restaurants connus et même de grandes enseignes d’hypermarchés. Tous en Guadeloupe se fournissaient apparemment chez ces mareyeurs du quartier de Lasserre. Sauf que l’animal était disponible en tout temps de l’année, même hors saison. Il aurait été récupéré illégalement dans des îles avoisinantes par bateau, ce qui est interdit par la convention de Washington qui protège cette espèce. A l’audience, les prévenus ont nié une partie des faits.

308.000€ d'amende douanière

Une fraude évidente pour les douanes qui ont demandé 308.000€ d’amende. "Le lambi ne connait jamais la crise" a indiqué le parquet, qui a par ailleurs souligné des conditions de stockage exécrables. Il a requis 2 ans de prison pour chacun et interdiction d’exercer. La décision a été mise en délibéré au 28 janvier prochain en espérant que le lambi lui, survivra à cette contrebande d’ampleur contrairement à la poule aux œufs d’or d’une célèbre fable de la Fontaine.

Rinsy Xieng