Sargasses : où peut-on se baigner en Guadeloupe?

Par 19/07/2022 - 16:31 • Mis à jour le 19/07/2022 - 15:48

La période des grandes vacances est synonyme de plage et baignade. Mais, cette année encore, les algues brunes sont présentes sur les côtes guadeloupéennes, avec leur odeur nauséabonde et leurs émanations toxiques. Heureusement, certains sites sont épargnés par le fléau

    Sargasses : où peut-on se baigner en Guadeloupe?
Les sargasses envahissent les côtes à Petit-Bourg

Les sites épargnés pour l'instant

Les zones à privilégier sont le Nord Grande-Terre, la Côte sous Le Vent et le Sud Basse-Terre. Les plages sur lesquelles il n’y a pas de sargasses en ce moment :

  • la plage du Souffleur à Port Louis
  • l'anse Laborde à Anse Bertrand
  • la plage de la Perle à Deshaies
  • la plage de Cluny à Sainte Rose
  • l'Anse Caraïbes à Pointe Noire
  • Malendure à Bouillante
  • la plage de Rivière Sens à Gourbeyre
  • la plage du bourg de Sainte Anne. 

A cette liste non exhaustive s'ajoutent certaines plages aussi très fréquentées : 

  • la plage de Babin à Morne À L'eau 
  • la plage de Leroux
  • l'anse Tillet à Deshaies
  • l'anse à Sable à Bouillante
  • la plage des Amandiers à Sainte Rose
  • la plage de Rocroy à Vieux Habitants


Les zones infestées

Gwad’air indique que les sites à éviter sont Sarcelle à Petit Bourg, Capesterre de Marie Galante et Beauséjour à la Désirade. 

Il est, bien évidemment, recommandé aux personnes vulnérables de se tenir éloignées des zones impactées par les sargasses. 


Un sujet au centre de la visite ministérielle

La problématique de la pollution liée à l’invasion des sargasses est l’un des thèmes au menu de la première visite aux Antilles du ministre des Outre-mers. Jean-François Carenco est attendu en Guadeloupe ce jeudi 21 juillet. L’État a annoncé 30 millions d’euros de dotation pour lutter contre le phénomène dans le cadre du Plan Sargasses 2.

 

Tags