One life, ok ? Ma santé avant tout, l’ARS interpelle les étudiants

Par • Mis à jour le 24/11/2015 - 20:25

L’Agence régionale de santé informe à travers son opération "One life, ok ? Ma santé avant tout" , l’ARS souhaitent mieux informer les étudiants.

    One life, ok ? Ma santé avant tout, l’ARS interpelle les étudiants
"One life, ok ? Ma santé avant tout". C’est le nom du programme de prévention et de promotion de la santé pour les étudiants mis en place par l’Agence Régional de Santé (ARS) de Guadeloupe, en partenariat avec la Mutualité Française.

Ce dispositif a pour objectif de sensibiliser les jeunes. Pour cela des actions dans les établissements sont menées tout au long de l’année. Selon la dernière étude menée par la LMDE, un tiers des étudiants renonce à se soigner, faute d’argent. Pourtant, ils sont plus de la moitié à juger leur état de santé moyen ou mauvais.

En outre, si 91% des 18-24 ont déjà eu des rapports sexuels, plus de la moitié d’entre eux n’ont jamais fait de dépistage du Sida.

En Guadeloupe, ce sont d’autres chiffres qui inquiètent l’ARS. Faute d’activité physique ou d’une alimentation saine, 55% de la population des plus de 15 ans est en surpoids. Pour l’Agence Régionale de Santé, ces indicateurs place la santé des jeunes comme un véritable enjeu de santé publique.