CASBT/Semsamar : Lucette Michaux-Chevry assigne l'Etat

Par • Mis à jour le 04/05/2016 - 13:41

(Mis à jour à 11h24, 04/05/2016) - Ce mardi 3 mai 2016, Lucette Michaux-Chevry, la présidente de la Communauté d'Agglomération Grand Sud Caraïbes (CASBT) a assigné l'Etat devant le tribunal administratif. Le motif : 2,4 M € ont été prélevés sur les comptes de la structure. Cette ardoise est relative à la construction d'une station d'épuration construite par la Semsamar.

    CASBT/Semsamar : Lucette Michaux-Chevry assigne l'Etat
(Mis à jour à 11h24, 04/05/2016)

Dans le bras de fer opposant Lucette Michaux-Chevry, la présidente de la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes (CASBT) et l'Etat, Lucette Michaux-Chevry a assigné, ce mardi 3 mai 2016, Jacques Billant, le préfet de la Région Guadeloupe devant le tribunal administratif de Basse-Terre.

La président de la CASBT conteste un mandatement d'office de 2,4 M € ordonné par l'autorité préfectorale au profit de la société immobilière Semsamar et non du (SIAEAG). Cette ardoise de la communauté d'agglomération est relative à une station d'épuration construite par la Semsamar.

Dans ce dossier, Lucette Michaux-Chevry estime que "le préfet a violé la loi et procédé à un hold-up". Ecoutez.



Le juge des référés du Tribunal Administratif a mis son jugement en délibéré dans une semaine. Précisons qu'au tribunal, l'Etat n'était pas représenté par Jacques Billant, le préfet de la région Guadeloupe, mais, par un cadre administratif.