Un restaurateur épinglé pour de lourdes infractions présumées

Par 30/04/2021 - 05:00 • Mis à jour le 29/04/2021 - 20:36

Des poursuites judiciaires sont engagées à l’encontre du gérant d’un restaurant bien connu à Sainte-Anne : le "Rhum vié". L’homme a été placé en garde à vue et déféré mardi avant d'être placé sous contrôle judiciaire. Il devra s'expliquer devant la Justice le 7 septembre pour une bonne douzaine d’infractions présumées, dont abus de biens sociaux, blanchiment, abus de confiance ou encore vol d'électricité. Les sommes en question seraient colossales.

    Un restaurateur épinglé pour de lourdes infractions présumées

C’est un restaurant plutôt bien connu sur la plage de Sainte-Anne, au cœur d’une affaire judiciaire. Le "Rhum Vié", aujourd’hui fermé, serait en effet l’un des maillons d’une affaire de détournement de fonds présumés. Son gérant a été placé en garde à vue et déféré mardi. C’est l’aboutissement d’une enquête de la brigade de Gendarmerie de Sainte-Anne, avec le renfort du groupe d’Intervention.

Le restaurateur est soupçonné d’avoir commis une bonne douzaine d’infractions, dont certaines remonteraient à 2014 : abus de biens sociaux, banqueroute, abus de confiance, recel de vol, usage de faux, escroquerie, blanchiment aggravé, travaux effectués sans permis de construire, vol d’électricité, ouverture irrégulière d’un débit de boissons mais aussi travail dissimulé avec un préjudice estimé de plus de 600.000 euros. 

L’homme devra aussi répondre de fraude fiscale. Une fraude qui serait massive à hauteur de  plusieurs centaines de milliers d’euros, voire plus. A la tête de plusieurs société, il est suspecté d’avoir effectué des mouvements de fonds frauduleux, ou encore d’avoir raccordé son restaurant au réseau électrique public pour un préjudice de 38.000 euros.

Au total, mises bout à bout, les sommes évoquées sont colossales. Dans cette affaire, il y a eu des saisies d’ampleur : une dizaine de véhicules, un jet-ski, 150.000 euros sur un compte bancaire et des saisies immobilières seraient en cours. L’homme, placé sous contrôle judiciaire, est convoqué devant le Tribunal Correctionnel, une audience prévue le 7 septembre prochain.

 

 

Tags