Un pêcheur secouru par le Crossag

Par 21/12/2015 - 16:39 • Mis à jour le 21/12/2015 - 16:39

Un marin-pêcheur a été secouru grâce à sa balise de détresse, vendredi au large de Marie-Galante. Le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage a reçu un signal de la balise enregistrée au nom du navire disparu. L'opération de recherches a été couronnée de succès.

    Un pêcheur secouru par le Crossag
Après avoir tenté de contacter le pêcheur sans succès, et une fois la confirmationn que le navire de pêche se trouvait en mer au moment des faits, le CROSS AG a immédiatement engagé l'hélicoptère de la Sécurité civile (DRAGON 971) tout en diffusant des appels VHF et MHF répétés sur les canaux relais de détresse.

Rapidement repéré

L’hélicoptère a rapidement pu localiser le navire grâce à son dispositif de radio-ralliement (homing). Le pêcheur était à bord de son navire, en panne d’essence. Il a expliqué s’être fait, très certainement, voler l’essence de son réservoir pendant la nuit.
C’est grâce à sa balise de détresse par satellite que les secours ont pu rapidement trouver le pêcheur, et communiquer avec DRAGON 971 avec sa VHF.
L’occasion de rappeler l’importance d’avoir, en plus de sa VHF, une balise de détresse fonctionnant par satellite. Elle permet en tout temps et en tous lieux de prévenir efficacement les secours.
La seule obligation est d’enregistrer sa balise auprès de l’Agence nationale des fréquences (www.anfr.fr) et de tenir à jour les informations de contact. Cette inscription est gratuite. Il est également recommandé de contacter le CROSS AG en cas de déclenchement intempestif afin de ne pas mobiliser inutilement les secours.