La Guadeloupe championne de France du gaspillage d'eau potable

Par 23/08/2022 - 17:20 • Mis à jour le 23/08/2022 - 17:15

Selon l'Observatoire des services publics de l'eau pour l'année 2020, les pertes représenteraient 43,3 % de l'eau injecté dans le réseau en Guadeloupe.

    La Guadeloupe championne de France du gaspillage d'eau potable
Image d'illustration

Un constat qui vient sans grande surprise lorsque l'on connaît les dysfonctionnements structurels de notre réseau d'eau. La problématique touche toutefois l'ensemble des territoires ultramarins, ainsi que des régions comme les Alpes de Haute-Provence, l'Ariège, ou encore les Ardennes avec des pertes évalué à plus de 30 %.

A l'échelle nationale, les pertes par fuite représentent plus de 937 millions de mètres cube d'eau par an, l'équivalent de la consommation annuelle d'environ 18 millions d'habitants ,indique la dernière étude de l'Observatoire des services publics de l'eau. La Guadeloupe détient le triste record du réseau le plus défaillant avec 43,3 % de pertes. Suivent ensuite l’île de la Réunion avec 37,6 % et les Alpes de Haute Provence complètent le podium avec des pertes évalué à 36,3 %.

La Martinique n'est pas en reste, puisque c'est un peu moins d'un tiers de l'eau injecté dans le réseau qui s'évapore dans la nature, 31,9 %. Toujours selon cette enquête, le problème réside dans la vétusté du réseau français qui peine à se renouveler. L'âge des canalisations mais aussi la qualité des matériaux, la corrosion, les mouvements de terrains, ou de simple défaut de joints. Autant de paramètres qui influent sur le rendement des réseaux.

La situation nécessiterait des investissements importants, comme l'indique l'Office Français de la Biodiversité, qui précise encore que la France ne renouvelle que 0,67 % de son réseau chaque année.

Tags