Nouvelle mobilisation du syndicat de défense du patrimoine agricole des Îles de Guadeloupe

Par 25/11/2020 - 16:54
01/01/2020 - 00:00

Ce mercredi matin, les agents du Syndicat de défense du patrimoine agricole des îles de Guadeloupe (SPA) se sont mobilisés devant la mairie de Sainte-Rose.

    Nouvelle mobilisation du syndicat de défense du patrimoine agricole des Îles de Guadeloupe

L'affaire des terres de Daubin à Sainte-Rose refait surface. Ce mercredi matin, les agents du Syndicat de défense du patrimoine agricole des îles de Guadeloupe (SPA) se sont installés devant la mairie de la ville de Sainte-Rose. Une initiative qui laisserait penser que le SPA souhaite mettre la pression sur la municipalité et son maire, Claudine Bajazet, qui joueraient à ce stade, un rôle stratégique dans le conflit qui oppose le SPA à la Compagnie agricole du Comté de Lohéac représentée par Hubert De Jaham, selon Jean-Luc Nestor, secrétaire général du syndicat de défense du patrimoine agricole des îles de Guadeloupe (SPA).

Un nouvel épisode qui intervient suite à l’expertise de documents administratifs et comptables transmis par Hubert De Jaham et dont l'authenticité est remise en cause par le SPA qui avait sollicité un expert pour vérifier les documents.

" Monsieur De Jaham emmène des documents. On fait analyser les documents, il s'avère que Monsieur De Jaham a falsifié des documents notamment des relevés de comptes ", explique Jean-Luc Nestor.

Du côté de la Compagnie agricole du Comté de Lohéac, l'heure est à l'incompréhension. Pour Hubert De Jaham, son gérant, des décisions de justice ont été actées et doivent être appliquées :

" La société existe, elle a un extrait K-Bis. La société existe, elle n'a jamais fait de faux, les jugements sont définitifs [...] "

Un dossier toujours englué et qui pourrait connaître de nouveaux rebondissements.