Chlordécone : Matthieu Schuler de l'ANSES est l'invité de la rédaction

Par 17/01/2022 - 14:10 • Mis à jour le 17/01/2022 - 10:52

L'Agence Nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a réalisé une étude sur les valeurs toxico vigilance concernant le chlordécone. Le directeur général délégué au pôle sciences pour l'expertise, à l'Anses, revient sur l'utilisation du chlordécone et ses conséquences sanitaires.

    Chlordécone : Matthieu Schuler de l'ANSES est l'invité de la rédaction

Matthieu Schuler a expliqué la démarche et la méthode de travail utilisées pour mener cette étude. C'est en observant les habitudes alimentaires des Antillais mais aussi le niveau de contamination à la chlordécone des aliments, en fonction des circuits de production et des zones de provenance, que les experts établissent la quantité d'exposition au pesticide des produits consommés. Ils peuvent ainsi établir leurs recommandations.

Par ailleurs, les produits d'eau douce, poissons et écrevisses, ont aussi été pointés par l'étude et ce sont bien les zones de pêche qui déterminent leur contamination.

Aujourd'hui, la valeur de référence établie par les experts est autour de 0.20 microgramme / kilo de poids corporel / jour.

La période d'élimination par le corps humain va de 60 à 160 jours. Ainsi, en une demi-année, nous évacuons une grande partie du chlordécone ingéré.

Enfin, c'est également cette même étude qui a permis de mettre en place le tableau des maladies professionnelles qui intègre désormais le lien entre l'utilisation du chlordécone et le cancer de la prostate.

Son interview :

 

Tags