Les salles de sport de Martinique dans la tourmente avec la mise en place du passe sanitaire

Par 03/10/2021 - 15:17 • Mis à jour le 03/10/2021 - 15:04

La situation des gérants de salles de sports et autres activités de loisirs est très compliquée en Martinique. Certains responsables risquent de mettre la clé sous la porte, selon eux à cause d’une fréquentation particulièrement faible des structures due à l'obligation de présenter un passe sanitaire pour y accéder. 

    Les salles de sport de Martinique dans la tourmente avec la mise en place du passe sanitaire

Depuis le 22 septembre dernier, les salles de sport de la Martinique accueillent à nouveau leurs clients, et d’autres activités de loisir ont repris. Mais les abonnés doivent présenter un passe sanitaire valide. A cette contrainte s'ajoute l'obligation pour les structures de se soumettre au couvre-feu à 19 heures. 

Face à ces restrictions, le nombre d'adhérents décline nettement. Les salles enregistrent presque 10 fois moins de pratiquants qu'à l'accoutumée. Et ces adhérents pourtant habitués viennent se désabonner ou suspendre leur forfait. 

Une situation désastreuse, selon le président de l’association des salles de sport des éducateurs sportifs et des acteurs des métiers de la forme, Christophe Violain :

La faible vaccination sur nos territoires fait qu'il y a un très petit nombre de personnes avec un passe sanitaire qui se présentent chez nous. Donc la plupart des personnes qui viennent aujourd'hui viennent pour se désabonner ou suspendre leurs abonnements jusqu'à la date prévue de fin de passe sanitaire, le 15 novembre prochain. Notre grosse crainte aujourd'hui c'est qu'un grand nombre de structures pourraient être obligées de fermer à très court terme

C’est pour cela que leur représentant a souhaité que des mesures dérogatoires soient prises pour la Martinique, comme ça a été le cas pour la Guadeloupe. 

En Guadeloupe, ils ont une jauge de 30 personnes mise en place, notamment pour les restaurants. Nous aurions aimé avoir la même chose pour les salles de sports, pour pouvoir travailler un minimum et ne pas perdre nos emplois et nos structures. Nous avons pu reprendre l'activité

Une situation difficile pour cette profession, alors que le taux d'incidence en Martinique s'élève désormais à 131 cas pour 100 000 habitants, soi toujours au dessus du seuil d'alerte établi à 50 pour 100 000 habitants. Un peu plus de 33% de la population martiniquaise est actuellement vaccinée des deux doses contre le Covid-19.

Tags