Une quarantaine de familles d'Ajoupa Bouillon se battent pour le désamiantage de leurs maisons

Par 25/02/2021 - 07:15
01/01/2020 - 00:00

Près de quinze ans d’attente pour une quarantaine de familles d’Ajoupa Bouillon, et un combat qui continue pour obtenir le désamiantage de leurs maisons à la Cité Grenade. Ces familles se battent également pour obtenir les titres de propriété de ces foyers, achetés en 1987 sous le principe du contrat location-vente.

    Une quarantaine de familles d'Ajoupa Bouillon se battent pour le désamiantage de leurs maisons

C’est un combat que 40 familles habitant la commune d’Ajoupa Bouillon à la cité Grenade mènent depuis plusieurs années. Celui du désamiantage de leur maison ainsi que de l’obtention de leur titre de propriété.

Les logements concernés avaient acquis en 1987, dans le cadre d’un contrat de location-vente d’une durée de 15 ans, leur attribuant un logement social. Les sommes dues ont entièrement été payées par les familles, mais la mairie ne leur a toujours pas remis de titre de propriété. Et sans le précieux document, les habitants ne peuvent engager les travaux pour désamianter leurs habitations.

Quinze ans d’attente

Ce jeudi matin (25 février 2021), une quinzaine d’entre elles, réunies au sein du « Komité défans manmay sité Grinad Lajoupa Bouyon » envisagent de se rendre au siège de Cap Nord au Marigot pour rencontrer le président Bruno Nestor Azérot, puis de se rendre à la sous-préfecture de Trinité pour rencontrer le sous-préfet. Les membres de ce collectif estiment que les responsables du plan intercommunal de lutte contre l’habitat indigne n’ont pas tenu la promesse faite de traiter leur dossier de manière prioritaire.

Elles exigent désormais des réunions d’urgence et un calendrier précis de travaux.

Tags