Un colloque pour parler des discriminations

Par • Mis à jour le 20/11/2015 - 15:31

Un colloque s'interesse depuis hier jeudi à l’interaction entre divers facteurs de discriminations comme le racisme ou encore le sexisme; ce dernier se poursuit aujourd'hui vendredi sur le campus de Schoelcher.

    Un colloque pour parler des discriminations
Le colloque sur les discriminations multiples et croisées à l’Université des Antilles a débuté hier, jeudi 19 novembre 2015. Une vingtaine de personnes (dont les doctorants qui prendront la parole durant ces trois jours) était présente à l'occasion de cette première journée.

Diane Lamoureux, professeur de sciences politiques au Québec est venue s’exprimer autour du thème « lutter contre les injustices, construire les solidarités ». Pour elle, dans ce processus de discrimination, les politiques publiques jouent un rôle en mettant en place des mesures de segmentations selon des problématiques définies : handicap, sexe…qui ne correspondent pas à la réalité."C'est un peu pour essayer de parler des problèmes qui sont posés par cette catégorisation et cette segmentation de l'injustice que l'on essaye de remettre tout ensemble." a t-elle indiqué.

Autre exemple de traitement discriminatoire : les violences faites aux femmes Toutes les femmes peuvent être touchées néanmoins Stéphanie Mulot, Professeur de sociologie et d’anthropologie à Toulouse, certains critères accroisseraient le risque de subir ces violences : être noire, étrangère et de catégorie sociale défavorisée. "Les enquêtes montrent que les femmes ne sont pas exposées de la même façon à la violence", a t-elle précisé.

Pour cette Professeure de sociologie et d’anthropologie à Toulouse, il est clair que des discriminations existent aux Antilles, elle pense toutefois qu’il existe une spécificité chez nous : la discrimination se ferait davantage sur la couleur de peau que sur la race et donc parfois au sein d’une même catégorie, contrairement aux Etats-Unis; "On a plutôt des catéories de couleur, on est pas noirs de la même façon !"

Le colloque continue ce vendredi, avec l'intervention de plusieurs professionnels qui ont étudié - dans sa globalité - la question de la discrimination.

Audrey Ollon et Hanna Roseau