Imaginer la Martinique de 2036 : les premiers ateliers préparatoires ont eu lieu

Par 18/02/2021 - 16:11
01/01/2020 - 00:00

De lundi 15 à hier mercredi 17 février, les premiers ateliers préparatoires visant à imaginer la Martinique de 2036 ont eu lieu. Un événement ouvert à tous les Martiniquais est prévu en septembre prochain.

    Imaginer la Martinique de 2036 : les premiers ateliers préparatoires ont eu lieu
Opération «Martinique : 36 heures pour demain. Annou fè’y !», ©First Caraïbes

Un événement prévu en septembre prochain

Comment rendre la Martinique attractive et dynamique ? C’est la question à laquelle s'attelleront les participants de l'hackathon "Martinique, 36h pour demain, An Nou Fey", prévu du 24 au 26 septembre 2021. Durant ces 36 heures, il s’agira pour la population de Martinique et la diaspora d’échanger et de créer la Martinique de 2036, à travers des initiatives concrètes et financées.

Ce projet, imaginé par l’association First Caraïbes présidée par le professeur Aimé Charles-Nicolas et ses partenaires, entend proposer des réponses aux réalités du territoire : le départ des forces vives, le vieillissement de la population, ou encore les fractures communautaires.

First Caraïbes a donc fait appel aux spécialistes de l’UNESCO et à la technique spécifique de la littératie des futurs pour mener l'initiative à bien. 

Une séance de formation préalable 

De lundi à mercredi cette semaine, les premiers ateliers préparatoires à la manifestation de septembre se sont donc déroulés. Soixante personnes ont ainsi participé aux ateliers de formation à la littératie des futurs. Des sessions sur les futurs probables, souhaitables, et l’imagination collective, ont été dispensées en distanciel avec les spécialistes de l’UNESCO.

Jacqueline Marie-Rose, est membre de l’association First Caraïbes. Elle a participé aux ateliers durant les trois matinées en tant que facilitatrice et explique le travail en littératie des futurs, qui s'ancre d'abord dans la réalité :

Il y a eu la volonté que la Martinique préserve son humanité, son imperfection. C'était une belle illustration pour montrer que lorsqu'on réfléchit ensemble, on peut trouver des pistes et des solutions sur des problématiques actuelles

L’une des thématiques importantes porte sur le dépeuplement de la Martinique, en particulier le départ des jeunes adultes qui souvent ne reviennent pas sur l'île. Selon Jacqueline Marie-Rose, cette question a particulièrement attiré l'attention des participants :

Il a été proposé d'organiser des laboratoires de littératie des futurs pour que les jeunes puissent se projeter et imaginer la Martinique de demain

Cette nouvelle étape marque un avancement important du projet, et d’autres sessions auront lieu dans les prochains mois pour la préparation de l'hackathon de septembre.

Tags