Arnaque à la CB : les suspects devraient être présentés ce jeudi au parquet

Par 24/12/2015 - 13:29 • Mis à jour le 24/12/2015 - 13:29

La police a probablement mis fin à l’arnaque à la carte bancaire, orchestrée ces derniers jours en Martinique par deux individus ! L’homme et la femme - deux métropolitains originaires du Sud de la France - ont en effet été interpellés mardi soir alors qu’ils s’apprêtaient à quitter le territoire. Placés en garde à vue au commissariat de Fort de France, ils sont interrogés, notamment sur la provenance des importantes sommes d’argent qu'ils avaient dans leurs bagages. Ils devraient être présentés ce jeudi au parquet.

    Arnaque à la CB : les suspects devraient être présentés ce jeudi au parquet
Pour cette escroquerie à la carte bancaire, le couple interpellé risque 5 ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende ! Originaires de Marseille, l’homme âgé de 39 ans et la femme âgé de 32 ans ont été stoppés in extrémis à l’aéroport Aimé Césaire mardi soir. Ils pensaient pouvoir regagner tranquillement l’hexagone avec - dans leurs bagages - des dizaines de milliers d’euros. En effet, la somme de près de 20 000 euros a été retrouvée en possession du suspect, et 7000 euros dans les affaires de la femme qui l’accompagnait ! Ces sommes pourraient avoir été dérobées à des clients abordés aux distributeurs automatiques de billets !

Pour rappel le couple arrivait - grâce à un stratagème bien rôdé - à amadouer ses victimes aux abords des distributeurs de billets et leur subtiliser ensuite carte bancaire et surtout code secret ! Ensuite, rien de plus simple, que de vider les comptes des "malheureux pigeons" !" C’est un mode opératoire qui est connu sous le nom du collet Marseillais", a précisé le commissaire Mathieu Pitako.

Plusieurs plaintes ont été déposées par des clients ayant constaté ces retraits d’argent frauduleux... On ne sait pas encore combien de personnes ont été victimes de cette arnaque, ni le préjudice total.

Il est aujourd'hui difficile d’affirmer que toutes les victimes seront dédommagées ! La procédure sera longue, mais en invoquant la bonne foi, et sur la base de l’enquête judiciaire, les banques devraient pouvoir faire un geste envers leurs clients. Il faut tout de même rappeler que les victimes sont aussi un peu fautives, car elles ont donné de leur plein gré leur code secret, un geste à ne faire sous aucun prétexte.

Audrey Ollon et Pascale Lavenaire