Les étudiants pilotins en difficulté reçoivent un peu de soleil par colis

Par 19/02/2021 - 16:33
01/01/2020 - 00:00

Voilà déjà quinze jours que la municipalité de Rivière-Pilote a débuté l'opération colis-soleil. Objectif : remonter le moral des jeunes pilotins qui étudient dans l'Hexagone, en leur envoyant quelques produits pays.

    Les étudiants pilotins en difficulté reçoivent un peu de soleil par colis

Du chocolat, du chiktay de morue ou de hareng saur, autant de douceurs pour réchauffer le cœur durant l'hiver. C'est ce que contiennent les colis-soleil que la ville de Rivière-Pilote envoie actuellement à ses étudiants en difficulté dans l'Hexagone. Le nom de l'opération, « colis-soleil » répond ainsi au besoin de ces jeunes, qui en cette période hivernale sur l'Hexagone, et d'autant plus avec les restrictions sanitaires, peuvent avoir besoin d'un peu de vitamine. Mais il n'y a pas que le froid qui a motivé la mairie à venir en aide à ses étudiants : la crise sanitaire à accentué encore un peu plus la précarisation de ces jeunes adultes, comme l'explique Gaëlla Clem, adjointe au maire de Rivière-Pilote :


Ces jeunes, quand ils partent en étude, ils cherchent à faire des extras pour aider les parents dans le paiement de la scolarité, du logement. Et compte-tenu de la crise sanitaire que nous sommes en train de vivre actuellement avec la covid-19, ils ne peuvent pas trouver d'emplois ailleurs. Alors nous nous sommes dits, il faut envoyer du soleil.


Depuis le début de l'opération, il y a deux semaines, une quarantaine de paquets a déjà été envoyée. Et le choix des destinataires s'est principalement basé sur les recensements dont dispose la municipalité, précise Gaëlla Clem :

Certains jeunes se sont adressés à nous afin d'obtenir une lettre de départ pour leurs études. Nous avons commencé par ceux-là, puis tout ceux qui sont venus faire le recensement auprès de nous, d'abord ceux qui sont le plus en difficulté, et nous descendons au fur et à mesure afin de satisfaire un peu tout le monde.


Deux vagues de colis-soleil ont déjà été envoyées : une première juste avant les jours gras, puis une deuxième partie jeudi 18 février. « Nous attendons encore un petit recensement la semaine prochaine pour voir éventuellement si nous envoyons d'autres colis » poursuit l'adjointe au maire Gaëlla Clem. Et de conclure :

Nous avons été jeunes, et nous savons que c'est très difficile, surtout là où nous sommes en période de froid, le fait de voir que la municipalité, que mon maire pense à moi en ce moment, je pense que ça ne peut que faire du bien.

Tags