Grogne chez les marins-pêcheurs de Martinique

Par • Mis à jour le 17/12/2015 - 15:34

Les marins-pêcheurs sont mécontents et veulent le faire savoir ! Ils accusent le ministère des outre mer de favoriser la Guadeloupe exemples à l'appui.

    Grogne chez les marins-pêcheurs de Martinique
Le président du comité régional des pêches, Olivier Marie-Reine accuse le ministère des outre-mer de favoriser la Guadeloupe à bien des titres ! Il pointe du doigt le dernier plan chloredécone 3 qui vient d’être publié et qui accorde plus d’argent à la Guadeloupe qu’à la Martinique alors que l’impact est moins grand dans l’ile sœur.

Le plan chlordécone 3 prévoit une enveloppe de 3,24 millions d’euros pour compenser les pertes liées aux interdictions de pêche, suite au scandale autour du pesticide… 1,740 millions pour la Guadeloupe (pour 6000 ha concernés) contre 1,5 millions d’euros pour la Martinique (et 14 000 ha touchés). Une décision incompréhensible pour Olivier Marie-Reine qui rappelle qu'il y a "un grand nombre de marins pêcheurs impactés en Martinique, beaucoup plus petit nombre de marins pêcheurs en Guadeloupe" , avant de faire le constat suivant : "On remarque qu'il y a des négociations qui se font et nous ne sommes pas au courant ! Serait ce l'influence de Monsieur Lurel? On s'en doute, c'est la bande à Lurel ! J'ai envie de lui délivrer un message : d'être équitable et ne pas faire comme son prédécesseur" !

Olivier Marie-Reine s’interroge réellement sur les arbitrages faits par la ministre des outre-mers et il demande à George Pau Langevin plus d’équité dans le plan chlordécone. "Il faut qu'elle soit ministre des outre mer non pas ministre d'un outre-mer. L'Etat a un droit d'équité entre les départements d'outre-mer", a t-il martelé.

Audrey Ollon et Béatrice Vandevoorde