Conflit à Bellefontaine : l'expertise médicale de la policière municipale a été avancée

Par • Mis à jour le 09/04/2019 - 07:43

Justin Pamphile, maire du Lorrain et président du centre de gestion de la fonction publique, joue les médiateurs entre la CGTM-SOEM et le maire de Bellefontaine. Il a d'ores et déjà réussi à faire avancer l'expertise médicale que doit subir la policière municipale en grève de la faim.

    Conflit à Bellefontaine : l'expertise médicale de la policière municipale a été avancée

Du nouveau dans le conflit entre une policière municipale et le maire de Bellefontaine.

Le président du centre de gestion de la fonction publique territoriale, Justin Pamphile échange depuis hier avec les parties concernées. Il est parvenu à faire avancer de quelques jours l'expertise médicale prévue initialement le 12 avril prochain.

Justin Pamphile est au micro de Peggy Saint-Ville :

Une initiative qui ne peut que satisfaire l'agent et son comité de soutien.

Du côté du maire de la commune, Félix Ismain, il se dit également satisfait de cette démarche d'apaisement.

Un élément qui n'a pourtant pas empêché le syndicat de bloquer la circulation dans le bourg de Bellefontaine lundi après-midi.

Pour rappel, le syndicat CGTM SOEM soutient une policière municipale, Lorraine Sardet en conflit avec le maire de Bellefontaine depuis maintenant 2 ans.

Mercredi dernier, la policière municipale a entamé une grève de la faim pour protester contre sa réintégration au sein de la police municipale. Elle réclame un reclassement dans une autre collectivité. Une option à laquelle s'oppose pour l'instant les responsables de la municipalité. Selon les représentants de la ville, l'agent n'a pas entamé toutes les démarches nécessaires dans ce cas.

Hugo Avinin, premier adjoint au maire de Bellefontaine, rappelle la position de la municipalité :

Ce mardi matin, des forces de gendarmerie ont été positionnées devant la mairie de Bellefontaine pour prévenir toute tentative de blocage de la part de la CGTM-SOEM.