Mickael Cavély, secrétaire général de la CGTM pompier, explique son choix de la vaccination

Par 24/09/2021 - 16:24 • Mis à jour le 24/09/2021 - 16:13

Alors que plusieurs syndicats continuent à s'opposer la vaccination obligatoire, Mickaël Cavély, secrétaire général de la CGTM-Pompiers, affiche son choix pour la vaccination.

    Mickael Cavély, secrétaire général de la CGTM pompier, explique son choix de la vaccination

Refus de la vaccination, appel à la grève : depuis plusieurs semaines, les syndicats de pompiers montent au créneau contre la vaccination obligatoire.

Pourtant, la dynamique pourrait changer dans la profession. Mickael Cavély secrétaire général de la CGTM pompier a franchi le pas.

Après avoir été touché pour la forme asymptomatique du covid-19, le sapeur pompier a décidé hier (23 septembre 2021) de se faire vacciner. "Il y a 6 mois que je réfléchis à cette vaccination", confie-t-il.

Symboliquement c'est au vaccinodrome du Lamentin, là ou les pompiers oeuvrent jour après jour pour étendre la couverture vaccinale en Martinique, qu'il a reçu son unique dose.

Un geste qu'il a choisi de partager sur les réseaux sociaux. Son expérience professionnelle lui a prouvé qu'il devait se faire vacciner et montrer l'exemple.

La chose qui m'a convaincu, c'est lors des interventions : je demandais systématiquement aux personnes prises en charge si elles étaient vaccinées. Je n'ai pas transporté de personnes vaccinées dans un état grave. Oui, les vaccinés tombent malades mais je n'ai pas rencontré de personnes vaccinées au point de mourir. On ne me l'a pas dit mais je l'ai vu par moi-même

Mickaël Cavély reconnaît que chaque personne a son expérience mais il est aujourd'hui sûr de son choix.

Je suis représentant du personnel chez les sapeurs pompiers. Je n'ai pas voulu le faire en cachette. C'est une action forte. Il ne faut pas avoir peur du regard des autres. Je suis très discret sur ma vie privée mais il me semblait important de partager ça avec l'ensemble de mes camarades pompiers

Le représentant syndical confie que dans son entourage plusieurs personnes lui ont fait part de leur déception de le voir se faire vacciner. Pourtant, Mickaël Cavély invite chacun à réfléchir à l'opportunité de la vaccination, même les personnes qui estiment être en bonne santé et donc possiblement mieux armées contre le covid-19.

Nous avons eu des collègues qui étaient en bonne santé qui ont contracté le covid et pour qui cela ne s'est pas très bien passé 

Mickaël Cavély n'est pas le seul membre du bureau de la CGTM Pompiers à avoir franchi le pas de la vaccination. 

La tête du syndicat CGTM a fait le choix de se vacciner. Bien sûr, nous avons des opposants qui ont leurs arguments. Nous, nous ne sommes pas des provax ou anti-vax. Moi au début, je me suis dit que ce vaccin est arrivé trop vite, que c'était de l'arnaque. Vous savez, on suit les réseaux sociaux, on entend tout et n'importe quoi. Je peux comprendre que les gens soient perdus. J'étais moi-même perdu mais l'expérience professionnelle m'a prouvé que je devais me faire vacciner 

En Martinique, on dénombre 117 931 personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin au 23 septembre 2021. Par ailleurs, pour la première fois depuis 1er juillet 2021, le nombre de cas positifs quotidien est inférieur à 100, un jour de semaine. Hier, selon la préfecture de Martinique, 79 nouveaux de covid-19 ont été enregistrés par les laboratoires de Martinique. 

Tags