L'arrêté de catastrophe naturelle reconnaissant les glissements de terrain du mois de novembre a été publié

Par 22/12/2020 - 07:30 • Mis à jour le 22/12/2020 - 07:29

Comme annoncé par le ministre des Outre-mer la semaine dernière, un nouvel arrêté reconnaissant l'état de catastrophe naturelle pour les communes touchées par les intempéries de novembre a été publié ce mardi au journal officiel.

    L'arrêté de catastrophe naturelle reconnaissant les glissements de terrain du mois de novembre a été publié

Les habitants des communes du Nord Atlantique devraient être soulagés. Leurs assurances vont pouvoir s'appuyer sur un nouvel arrêté de catastrophe naturelle pour les indemniser.

Un peu plus d'un mois après les fortes pluies qui ont provoqué des glissements de terrain dans 7 communes de la Martinique un arrêté de reconnaissance de catastrophe naturelle plus précis que le précédent a été publié au journal officiel.

Les habitants des communes de Sainte-Marie, du Gros-Morne, du Robert, du Marigot, de Trinité, du Lorrain et de Ducos pourront faire valoir que leurs maisons sont désormais inhabitables et se faire dédommager.

Le nouvel arrêté prend en compte les mouvements de terrains (hors sécheresse géotechnique) du 1er novembre 2020 au 12 novembre 2020 alors que le précédent texte publié le 3 décembre dernier ne retenait que les fortes pluies et les coulées de boue.

Plusieurs habitants avaient alerté RCI pour signaler que leurs assureurs refusaient de les indemniser sur la base de ce premier arrêté.

Ce qui avait conduit à une nouvelle mobilisation des élus du secteur. Interrogé à l'Assemblée Nationale, Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer avait assuré qu'un nouvel arrêté serait rapidement publié.

Du 6 au 15 novembre 2020 des pluies comparables à des précipitations cycloniques avaient arrosé la Martinique et surtout le Nord Atlantique provoquant des glissements de terrain. Le bilan faisait état d'un mort, de centaines de sinistrés et de la destruction de plusieurs axes routiers importants.

Tags